Blogging - ces escrocs qui vous contactent pour des partenariats

BLOGGING : CES ESCROCS QUI VOUS CONTACTENT POUR DES PARTENARIATS

Attention : cet article vise particulièrement les blogueurs et les blogueuses. Peut-être aussi les instagrammeurs et les YouTubeurs… Si tu utilises assidûment une plateforme sociale, saches que cet article est pour toi.

Cher lecteur, aujourd’hui, nous allons parler d’un sujet qui me tient particulièrement à cœur : les escrocs qui te contactent pour un partenariat. Petite précision : je ne parle pas de deals désavantageux mais d’arnaqueurs qui te contactent pour que tu les aides à promouvoir leur business malhonnête…

ces escrocs qui te contactent pour te proposer des partenariats - pin it!

Scandalisé ? Stupéfait ? Ébahi ? Oui, ça existe. Cela fait trois ans que je blogue et ces 12 derniers mois, au fur et à mesure que mon audience n’a cessé de croître, j’ai eu de plus en plus de propositions louches… Comment les reconnaître ? Quels sont les cas les plus marquants ? Je te dis tout dans les lignes qui suivent.

Non : une arnaque n’a rien à voir avec une proposition désavantageuse !

En tant que blogueur, quelquefois, une marque te contacte pour te proposer des conditions peu ou pas avantageuses. À titre d’illustration, cette proposition que j’ai reçue il y’a quelques mois :

une mauvaise offre n'est pas une arnaque - ces escrocs qui contactent les blogueurs pour des partenariats

« Bonjour Mademoiselle,

Nous avons découvert votre blog par hasard et sommes tombé sous le charme. Émus, nous avons décidé de vous offrir un article. Ce dernier comprend 500 mots à ne pas modifier et plaira surement à vos lecteurs. En échange de ce présent exceptionnel, nous n’aurez qu’à insérer un lien redirigeant vers l’un de nos partenaires et à assurer la promotion auprès de votre audience. Incroyable, n’est-ce pas ? 😱😱😱😱

Une telle proposition ne survient qu’une fois dans une vie. C’est une véritable aubaine pour vous. Vous seriez stupide de dire non… »

Il est donc fort probable que je sois stupide étant donné que j’ai dit non. Pourquoi donc ais-je donc refusé « ce présent exceptionnel » ?

  • Ce n’est pas un cadeau : c’est une publication d’articles, un service payant peu importe la notoriété du blog ;
  • Seulement 500 mots : la plupart de mes articles font minimum 1 000 mots ;
  • Pas de droit de lecture/relecture/ révision ;
  • Je n’ai qu’à … « assurer la promotion » … (si leur responsable marketing avait lu cet article sur ce qu’il faut savoir avant d’ouvrir son blog, il saurait que le marketing représente environ 80 % du temps consacré au blogging) ;
  • Pas de rémunération financière : depuis plus de 3 ans, je consacre plusieurs heures par semaine à ce blog. Mes 10 000 lecteurs mensuels sont le fruit de ma persévérance et je pense que tout travail mérite salaire ;
  • Le ton condescendant très prononcé en fin de message.

Ceci est une proposition désavantageuse et en tant que blogueuse consciencieuse, il est hors de question que je la valide. Cependant, je me dois de souligner que l’entreprise qui m’a contacté était 100 % légale et fonctionnelle, ce qui n’est pas le cas dans une arnaque.

ces propositions de partenariat qui me font grincer des dents - pin it!

Une arnaque est un projet monté dans l’unique but de dépouiller des personnes innocentes de leur argent ou de leurs informations personnelles.

Hameçonnage, produits/services qui n’existent pas, fausses associations… Quand il s’agit de dépouiller les honnêtes gens, les criminels ne sont jamais en panne d’inspiration. Et quelquefois, ils essaient de leurrer des blogueurs afin que ces derniers les aident à piéger plus de victimes. Heureusement, pour celui qui ouvre l’œil, il est facile de les identifier…

Quels sont les signes caractéristiques d’une arnaque en ligne ?

L’exemple le plus marquant qui vient à l’esprit est celui d’une société dont je tairais le nom. Sur le papier, le concept semble alléchant : il est possible d’acheter des bouts de pixels sur leur site web. Pour chaque achat, ils reversent des fonds à une association œuvrant dans l’environnement, la protection de l’enfance ou la biodiversité. En plus, les prix ne débutent qu’à un centime.

et si cette marque qui vous a contacté n'était qu'une arnaque en ligne - pin it!

Tu commences à me connaître : j’adore tout ce qui a trait à l’enfance et je vénère les entreprises sociales. Il suffit de voir ma propre compagnie, Careness, pour constater à quel point je suis en faveur des activités caritatives autofinancées.

Ils m’ont contacté il y’a plusieurs mois pour me demander de faire un article sur eux afin de les aider à gagner en visibilité. Enchantée par leur concept, je leur ai demandé de me laisser un temps de réflexion. Seulement voilà, au fur et à mesure que j’effectuais mes recherches, des zones d’ombres commençaient à émerger les unes à la suite des autres…

1) Une ergonomie de site qui laisse à désirer

Comment dire… Ce n’est pas que le site ne soit pas beau, c’est juste qu’il fait cheap. L’ergonomie, le visuel, les images… Sincèrement, il n’est ni professionnel ni engageant. À mon humble avis, si tu es engagé dans un projet, tu t’arranges à ce que cela transparaisse dans tes visuels.

Mais bon… Il ne faut pas se fier aux premières impressions… Je me suis dit qu’ils méritaient le bénéfice du doute. Peut-être que bercés par les 5 mythes les plus meurtriers de l’entrepreneuriat, ils ont misé sur de futures rentrées d’argent pour améliorer leur interface…

À ce stade, je ne me suis pas découragé et ai continué à creuser un peu plus.

2) Une entreprise sans visages

Sur la page « À propos », les photos des co-fondateurs ont l’air d’avoir été prises sur Google images. Idem pour celles représentant les donateurs actuels. Certes, je me complais à bloguer anonymement mais si tu désires lever des fonds sur internet, il va falloir montrer ta face.

Pourquoi transmettre mes coordonnées bancaires à des personnes qui n’acceptent même pas que je les voie ? Qu’ont-ils donc à cacher ?

une entreprise sans visages - comment reconnaître arnaque en ligne qui veut collaborer

Pour être sûr que tu n’es pas en train d’être manipulé par des arnaqueurs, je te recommande chaudement de les rechercher sur les réseaux sociaux. Dans un monde si connecté, impossible de se cacher complètement… C’est ce que j’ai fait et sans surprise, les deux fondateurs étaient aux abonnés absents.

3) Des réseaux sociaux aussi animés qu’un cimetière

Des années d’existence et 34 abonnés ? C’est un mauvais signe… La plupart des arnaqueurs vont investir un minimum afin de pouvoir tout claquer sans regrets s’ils se font prendre.

Pourquoi penses-tu qu’ils aient des sites web cheap, des textes écrits à grand renforts de Google Translate et des photos libres de droits. Et je ne te parle pas des magnifiques visuels que l’on peut retrouver sur ces banques d’images gratuites mais de photos dénichées à la va-vite sur Google Images.

4) Une adresse sans queue ni tête

Quel que soit le pays, la réglementation en vigueur impose aux sites enregistrant des transactions financières d’afficher leurs adresses. Heureusement, au XXIe siècle, il est possible de visiter un lieu sans y avoir mis les pieds. C’est le moment où jamais de te servir de Google maps !

Recherche l’adresse sur la carte du monde et même sur internet. Tu seras surpris de ce qu’on peut trouver avec une suite de caractères alphanumériques.

ces propostions peu avantageuses pour les blogueurs

Dans mon cas de figure, leur localisation indiquait un immeuble de bureaux londoniens. Le hic, c’est qu’ils ne figuraient pas dans la liste des entreprises y ayant un siège et que l’immeuble avait déposé de nombreuses annonces de location…

5) Laisser parler le loup en soi

Si ton instinct te dit « attention, je ne le sens pas », ne le fais pas. Si en plus, les coquilles s’amoncellent, fuis !

As-tu déjà été contacté par une « entreprise » douteuse ? Comment l’as-tu démasqué ?

Tes réponses sont attendues en commentaires mais surtout, SURTOUT, abonnes-toi au blog !

attention - vous êtes sur le point de collaborer avec un réseau criminel - pin it!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s