pourquoi bloguer devient de plus en plus difficile

POURQUOI BLOGUER DEVIENT DE PLUS EN PLUS DIFFICILE

Non, cher lecteur, cet article ne sera pas un énième billet contre le grand méchant Instagram… Hors de question pour moi de m’apitoyer sur ma condition de blogueuse ou de vilipender d’autres plateformes.

Seulement voilà… Que ce soit d’un côté ou de l’autre de l’écran, je suis en proie à une profonde lassitude…

Après plus de 3 ans à taper mes pensées sur un clavier, cela devient de plus en plus difficile de rédiger des billets qui me fassent dire « waouh ». De même, force est de constater que je dévore plus les écrits des autres avec autant d’avidité.

Suis-je seule à m’interroger sur la place du blogging dans la société actuelle ? À en croire les nombreux articles intitulés « le blogging est-il mort ? », « blogueur vs instagrammeur », « qu’adviendra-t-il du blogging ? », etc.

Bloguer devient de plus en plus difficile… Rédiger des articles qui transportent le voyageur n’est plus aussi facile. Se délecter en lisant des blogs est un plaisir qui malheureusement tend à se raréfier.

Comment en sommes-nous arrivé là ? Cher lecteur, sans avoir la prétention d’être omnisciente, j’ai quelques idées sur le sujet…

5 raisons pour lesquelles les articles de blog qualitatifs se font de plus en plus rares

À tout seigneur, tout honneur. Pour décrypter ce phénomène, je vais commencer à enfiler ma casquette de blogueuse.

Comme tu le sais (ou pas), je suis tombé dans la marmite du blogging en 2017. 2017-2020 : cela fait donc trois ans que je sature la toile avec mes pensées, mes propos parfois décousus et des références que je suis la seule à comprendre…

J’adore blogueur. Mais actuellement, j’ai de plus en plus de peine à écrire des articles. Même en utilisant cette technique radicale contre le syndrome de la page blanche, mes doigts peinent à danser sur les touches du clavier de mon PC…

Pourquoi devient-il plus difficile de bloguer au fil du temps ? À mon avis, la réponse tient en 5 points.

1) Dénicher des sujets qui en vaillent la peine

C’est là le plus gros dilemme de la vieille blogueuse : trouver des idées d’articles qui soient véritablement intéressantes. Pour la blogueuse passionnée, hors de question de faire du copier-coller de ce qui se fait sur la toile ou de balancer des textes creux à son audience.

Je vais prendre mon cas (pour changer…).

5 raisons pour lesquelles les articles de blog se font rare - trouver idée

Au tout début, The Sexy Chemical Company-le blog était un outil marketing de ma marque de bougies de massage. En conséquent, je me concentrais sur les techniques et les tutoriels de massage. Et très vite, j’ai fait le tour de ce qui pouvait être dit…

Oui, dénicher des sujets qui en vaillent la peine est loin d’être une tâche aisée. J’aimerais pouvoir te dire qu’il me suffit de m’asseoir devant mon écran ou de me balader dans la rue mais ce n’est pas le cas. Et plus les aiguilles de la montre tournent, plus les choses se corsent…

2) Évoluer au fil des saisons

En outre, avec le temps, mes centres d’intérêt ont évolué. Mon intérêt pour le massage m’a ensuite amené à lorgner du côté d’autres sciences relatives au bien-être. Développement personnel, méditation & compagnie ont désormais la part belle sur le blog.

Et ce n’est pas tout… Aujourd’hui, je parle de science (pas autant que je le voudrais), de vie de couple et même d’entrepreneuriat.

J’en parle non seulement parce que ce sont des sujets qui me touchent mais aussi parce qu’il est très difficile de rester dans une niche pendant très longtemps.

Un exemple très probant, c’est le cas des blogueuses beauté. As-tu remarqué qu’au bout d’un moment, elles commencent à insérer des vidéos lifestyle entre les hauls et unboxing ? Ce n’est ni pas par appât de gain, ni par paresse.

Cher lecteur, en tant que blogueuse régulière, je sais à quel point il est difficile de créer du contenu de façon persistante. Plus encore quand on est déterminé à développer les 5 traits indispensables à un vrai influenceur. C’est pourquoi quand je vois des remarques telles que « influenceur n’est pas un métier » ou « débourser des fortunes juste pour que quelqu’un parle de mon produit, no way », je ris…

3) Être une voix et non un écho

Cher lecteur, as-tu déjà eu l’impression de lire exactement les mêmes choses mais sur différentes plateformes ? C’est par exemple tous ces blogueurs qui diront tous et quasiment de la même façon : la marque X est géniale car elle sauve les pandas. Ou alors, c’est retrouver le même jeu-concours sur une myriade de blogs.

Je suis une esthète dans l’âme. À la quantité, je préfère la qualité.

5 raisons pour lesquelles les artticles de blog qualitatifs se font rare - être une voix

Cependant, je suis aussi une personne pragmatique. J’ai bien conscience qu’au moment où une marque met sur pied une campagne de marketing d’influence, elle met en place des garde-fous et des points sur lesquels il faut insister.

Néanmoins, en tant que créateur de contenu, il faut rajouter sa patte. Insuffler un peu de son âme sinon quel est l’intérêt pour le lecteur ?

Maintenant, j’ai conscience qu’entre le boulot, la vie privée, etc., ce n’est pas facile. Mais mieux vaut réduire le volume de ses articles que de voir leur qualité s’atrophier. Malheureusement, quelquefois, j’ai l’impression d’être envahi par une armée de clones lors de mes pérégrinations sur la toile…

4) Pour bien écrire, il faut aimer lire

Sans être Ahmadou Kourouma ou Molière, je fais l’effort d’écrire dans un français correct avant de publier mes articles. Et le français n’est même pas ma langue native, c’est-à-dire celle parlée par mes ancêtres ou que j’utilise en famille.

Malheureusement, je tombe de plus en plus sur des articles de blog bourrées de fautes d’orthographe et de grammaire. Personne n’est à l’abri de coquilles mais Seigneur, que ces auteurs fassent un effort !

Pour bien écrire, il faut aimer lire.

Et comme de moins en moins de personnes lisent, tu te retrouves avec des blogs écrits en langage SMS… Et un article truffé de fautes ne peut pas être qualifié de texte qualitatif étant donné qu’il doit être lu en trois temps :

  • Lire ce qui est écrit ;
  • Déchiffrer ce qui est écrit ;
  • Comprendre ce qui est dit.

Une astuce que j’utilise est de saisir les textes dans Microsoft Word avant de les copier dans l’éditeur WordPress. Bien sûr avec Gutenberg, le nouvel éditeur de WordPress qui fait jaser, les choses sont un peu plus corsées… Qu’à cela ne tienne : utiliser un logiciel de saisie et un correcteur automatique évite bien des déboires.

Néanmoins, sur le long terme, il n’y a pas 36 solutions. Pour améliorer ta plume, il te faudra t’intéresser à celle d’autres personnes. Idéalement, je conseille aux aspirants blogueurs de lire 01 roman par semaine. Si pas possible, au moins un par mois.

5) Un blog n’est pas un business

Du moins pas avant un certain temps.

Un an après avoir lancé ma marque de bougies de massage, j’avais rédigé un article bilan dans lequel j’avais listé les 10 leçons que j’avais apprises à la dure. Et au milieu de cet honnête récit, je t’avais murmuré une mise en garde qui en a ruiné plus d’un : attention aux grands méchants vendeurs de rêves !

Ce sont ces personnes qui, en à peine, ont rentabilisé leur blog et vivent désormais dans des villas de 56 chambres avec 48 domestiques. Ces hurluberlus qui sont prêts à t’expliquer comment gagner des centaines voire des milliers d’euros avec un blog en juste 3 semaines !

En plus de cet article bilan, j’avais déjà compilé quelques réalités de la vie d’un blogueur dans un article intitulé vivre du blogging en Afrique subsaharienne francophone :  mythe ou réalité ? . Je t’invite donc à consulter ces deux articles pour plus d’informations et aussi pour éviter d’alourdir inutilement cet article qui fait déjà près de 1 300 mots.

Il est temps de s’intéresser aux lecteurs : pourquoi semblent-ils moins enclins à parcourir les blogs ?

Pourquoi est-ce que les blogs perdent leurs audiences ?

Le syndrome de l’internaute pressé

Selon le blog du Modérateur, en moyenne, l’internaute Français passe environ 2 h 12 sur la toile. Au Cameroun, aucun chiffre n’est disponible. Paradoxalement, l’internaute lambda ne passe que 2 minutes 17 secondes sur un site.

Bien évidemment, ce chiffre est à prendre avec des pincettes. Les sites web proposant du contenu de qualité peuvent facilement avoir des sessions de 10, 15 voire 30 minutes par page.

Cependant, force est de constater que les internautes n’ont plus le temps. En quelques secondes, tu dois être en mesure de les convaincre, de les séduire au risque de les voir s’envoler vers d’autres horizons…

Le règne de la vidéo

Comment ne pas en parler ? À en croire SemRush, 55 % des personnes regardent plus de vidéos que tous autres types de formats. Et devines qui mène cette tendance par le bout du nez ? YouTube !

Chaque jour, plus d’1 milliard d’heures sont visionnées sur la plateforme de téléchargements vidéo. Rien que sur les appareils mobiles, YouTube touche plus de personnes que la télé ! C’est énorme et facilement compréhensible.

le règne de la vidéo

À la différence d’un article de blog, une vidéo est un format passif. Ce que j’entends par format passif, tu peux lancer une vidéo YouTube, lever tes mains de ton écran et aller vaquer à tes occupations. Essaies donc de faire la même chose avec un article de blog…

Est-ce à dire que le blogging est un format obsolète ? Absolument pas. Pour avoir un bon référencement, traiter des sujets en profondeur ou jouir d’une plus grande liberté d’expression, peu de supports sont à même de rivaliser avec un blog. Pourquoi crois-tu que je suis encore là ?

Même si de temps en temps, je suis en proie à la mélancolie, les dizaines de milliers de personnes qui lisent mes textes chaque mois et les classements à la première place de Google sont pour moi la plus belle preuve que le blogging a encore de beaux jours devant lui.

Quelles sont les difficultés auxquelles tu es confronté en tant que créateur de contenus ? Et en tant que lecteur, pourquoi es-tu enclin à te détourner d’un blog ?

Cher lecteur, tes réponses sont attendues en commentaires mais surtout, SURTOUT, abonnes-toi au blog !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s