dirty talk - comment le séduire rendre accro avec des mots

LA SCIENCE DU DIRTY TALK

Le Dirty Talk : Parler sale en français… Une expression ambiguë qui désigne le fait d’utiliser des mots sexuellement explicites, voir carrément grossiers, dans le cadre d’un échange érotique.

Le sexe est l’un des sujets les plus diabolisés et paradoxalement, l’un des plus discutés. Mais que les choses soient claires : dans le dirty talk, il n’est pas question de parler de sexe mais d’utiliser ta voix comme un puissant aphrodisiaque.

Encore.

Plus fort.

N’arrêtes pas.

Écrit, cela semble étrange. Je le concède. Mais en situation, ce sont de puissants excitants.

Comment le rendre accro juste avec des mots - pin it!

Cher lecteur, es-tu sceptique ? Je le vois dans tes yeux.

Dans le feu de la passion, les inhibitions tombent et les fauves endormis en chacun de nous se réveillent. Comment ? Pourquoi ? Cher lecteur, quand tu finiras de lire cet article, tu conjugueras la politesse au passé (du moins en privé).

 

La voix : un aphrodisiaque insoupçonné

Parce qu’avant même que les premiers mots ne soient formulés, ta voix porte les prémices des événements à suivre… Qu’est ce qui rendra ta voix sexy ? Quel est LE ton qui amènera ton partenaire au bord de l’infarctus ?

En 2015, Sulpizio et al. ont mené une étude afin d’identifier les types de voix perçus comme étant les plus sexy chez les deux sexes.

exciter homme femme voix utiliser la voix comme un aphrodisiaque puissant

Chez les hommes, la voix féminine sexy par excellence était aiguë avec un léger souffle. Ce timbre de voix fluet leur évoque une femme de faible corpulence, ce qui réveille l’instinct de chevalier qui sommeille en eux.

Pour les femmes, la voix masculine la plus troublante est basse, avec un soupçon de souffle. Peu importe le genre, le souffle est une composante perçue comme érotique. Quand les hommes l’associent à la fragilité, les femmes y perçoivent plutôt une once de douceur bien enfouie sous un corps massif.

Cher lecteur, tu sais maintenant quel ton adopter lors de tes séances de Dirty Talk.

Restes encore un peu. Il est temps de plonger dans les méandres de l’organe sexuel le plus puissant de ton corps…

 

Le cerveau : un organe sexuel hors du commun

S***, W****, M****… étrange que ces mots rebutants dans le quotidien soient si stimulants au lit… Dans le Dirty Talk, tout se passe dans la tête. Littéralement !

Lorsque nous parlons de sexe, nos pensées se dirigent quasi-systématiquement vers les appareils génitaux. Et pourtant, en terme d’érotisme, rien, ni personne ne bat ce bon vieux cerveau. C’est le siège de la sexualité, le palais du guili guili, le centre même de notre vie sexuelle.

cerveau comme organe sexuel

En 1992, Swaab et al. ont étudié le cerveau, plus précisément la zone préoptique de l’hypothalamus, et constaté que les cellules du SDN étaient deux fois plus volumineuses et plus nombreuses chez l’homme que chez la femme.

Ce qu’il faut savoir c’est que ces dernières sont directement responsables de la production de la testostérone et de l’ocytocine. L’ocytocine est un polypeptide de neuf acides aminés qui provoque de la joie, désinhibe et joue un rôle dans le déclenchement de l’orgasme. J’en avais d’ailleurs parlé en décrivant toute la chimie derrière le massage. La testostérone, quant à elle, est l’hormone clé impliquée dans le plaisir sexuel.

Concrètement, cela signifie que les hommes sont plus facilement excités que les femmes. C’est-à-dire que les stimulations sexuelles, qu’elles soient visuelles ou sonores, agissent plus rapidement sur les hommes que sur les femmes. Désolée. Mais c’est la science qui le dit. Et ça ne veut pas dire que les femmes ont moins ont de désir que les hommes. C’est juste que :

« les femmes sont comme des voitures à Diesel, et les hommes comme des véhicules à essence »

Et puis, tout n’est pas biochimique. Il y’a aussi l’aspect psychologique. Cher lecteur, connais-tu l’adage « La pornographie existe dans l’œil de celui qui regarde » ? C’est exactement ce dont il est question dans le Dirty Talk : les mots stimulent la production hormonale qui booste le plaisir.

Concrètement, comme ça se passe ? Les expressions qui sont prononcées vont agir sur le subconscient qui va générer des images sexy que votre cerveau liera à des sensations extrêmes et intenses. Cette stimulation mentale va agir sur l’hypothalamus qui va sécréter de l’ocytocine laquelle provoquera désinhibition, satisfaction tout en favorisant l’orgasme, et de la testostérone pour augmenter le désir sexuel.

E-book gratuit telechargement illimite les 10 accessoires indispensables a tout erotomane debutant the sexy chemical company

Oui, oui. Passionnant, n’est-ce pas ? Et ce n’est pas tout : le Dirty Talk, en plus de booster ta libido, fera de toi un(e) meilleur(e) partenaire, et pas juste sur le plan sexuel.

 

Le dirty talk pour améliorer sa relation de couple

Oui, c’est scientifiquement prouvé. Pratiquer le Dirty Talk affectera positivement votre relation amoureuse.

le dirty talk pour renforcer un couple

« Même si vous avez juste un peu d’anxiété à propos de la communication, cela affecte si vous communiquez ou pas, et cela affecte aussi votre satisfaction ». C’est la conclusion à laquelle est arrivé Babin (2012) suite à une étude sur plus de 200 personnes. Les sujets, âgés de 29 ans en moyenne, étaient recrutés à l’Université et via des sites de rencontre, et encouragés à donner leur niveau d’appréciation sur des phrases telles que ‘Je me sens nerveux(se) quand je dois parler à mon partenaire de l’aspect sexuel de notre relation’. Des questions sur leur niveau d’estime sexuelle, le ressenti de leur partenaire et leur confiance en compétences sexuelles complétaient l’étude.

Il en est ressorti que « Si vous êtes mal à l’aise pour parler de sexe, non seulement ça va diminuer vos échanges durant le sexe, mais cela va aussi réduire votre plaisir ».

Cher lecteur, plus tu communiqueras, plus ton partenaire saura ce que tu aimes et n’aimes pas, et plus il pourra satisfaire tes désirs (même cachés). Rien de plus déstabilisant qu’un partenaire aussi éloquent sur ses désirs qu’un mime. De plus, le Dirty Talk permet de créer une intimité et de resserrer les liens entre deux personnes.

Donc oui, utiliser des vilains mots, ça fait du bien.

Il faut juste surmonter ces complexes, et oser oser. Surtout chez la femme avec le fameux complexe de ‘la gentille fille’.

 

Good girl gone bad : le complexe de la gentille fille

Le complexe de la gentille fille est l’idée selon laquelle les femmes doivent être ‘bien’, de ‘gentilles filles’ et qu’aimer le sexe ou s’octroyer du plaisir est une ligne qu’elles ne devraient pas franchir sous peine de devenir de ‘méchantes filles’.

le complexe de la gentille fille

Cas pratique : Un homme qui enchaîne les conquêtes est un Don Juan, un Apollon, un conquérant, un M-Â-L-E au sens premier du terme. Quand une femme qui s’engage dans une relation avec nul autre objectif que le plaisir sexuel, est une p***.

Je crois qu’on peut difficilement faire exemple plus parlant.

Suivant ce diktat, les hommes ont une vision ludique du sexe, les femmes une vision utilitaire. Un gentilhomme a des relations sexuelles car c’est fun, une gentille femme pour la reproduction et le devoir conjugal, mais pas pour le plaisir. Ou du moins pas le sien. Mais pour le plaisir de faire plaisir à son conjoint.

En faisant des recherches pour rédiger cet article, je me suis rendue compte qu’encore aujourd’hui, même des magazines dit égalitaires, avaient tendance à mettre l’accent sur les désirs masculins et non féminins, ce qui est dommage car

« le but de l’existence des femmes n’est pas de plaire aux hommes »

et que le sexe n’est pas supposé être une corvée !

Ok, là, tu te dis que je suis en train de me perdre dans mes idéaux. Mais le bon côté, c’est que ce constat m’a inspiré la rédaction d’un article sur les origines et les mécanismes liés à ce complexe.

Cher lecteur, revenons au sujet. Concrètement, qu’est le rapport entre le fait de dire des mots cochons et le complexe de la gentille fille ? C’est que le Dirty Talk permet aux femmes de briser ce tabou, d’assumer leur côté érotique, de dire ‘Oui, je le veux’ ailleurs que devant un autel. Bien que… pourquoi pas sur un autel ? Aucun jugement.

Ce faisant, elles deviennent plus à l’aise dans leur sexualité, profitent plus du moment, s’impliquent plus et forcément, le moment devient plus agréable pour les deux parties.

Cher lecteur, nous voici arrivé au terme de cet article. J’espère que tu en as appris un peu plus sur le Dirty Talk et surtout que malgré son appellation peu engageante, tu vas t’y essayer.

N’hésites pas à partager ton avis en commentaires et surtout abonnes-toi au blog pour recevoir ton e-book gratuit sur les accessoires indispensables à tout érotomane !

 

RÉFÉRENCES

Swaab DF, Gooren LJ, Hofman MA (1992) Gender and sexual orientation in relation to hypothalamic structures. Hormone research 38(2) : 51 – 61

Elizabeth A. Babin (2012) An examination of predictors of non verbal and verbal communication of pleasure during sex and sexual satisfaction. Journal of Social and Personal Relationship 30(3) : 270-292

Sulpizio S. , Fasoli F. , Maass A, Paladino MP, Vespignani F, Eyssel F et al. (2015) The sound of voice : Voiced-based categorization of speakers’ sexual orientation within and across languages. PLOS One 10(7): e0128882 https://doi.org/10.1371/journal.pone.0128882 

 

comment-avoir-une-voix-sexy-les-secrets-du-dirty-talk

5 réflexions sur “LA SCIENCE DU DIRTY TALK

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s