5 raisons de participer à l'IFYAR 2020 - International Fair for Young African Researcher

5 VRAIES RAISONS DE PARTICIPER À LA FOIRE INTERNATIONALE DU JEUNE CHERCHEUR AFRICAIN (IFYAR)

Stoooop !

Avant que tu ne t’enfuies en courant, laisses-moi te rassurer…

L’événement dont je m’apprête à te parler n’est pas uniquement réservé aux « grosses têtes ». Si tu n’as pas un BAC+28 (comme moi) ou que tu perdais tes cheveux rien qu’en pensant à ton professeur de Mathématiques, tu seras heureux d’apprendre que l’IFYAR s’adresse aux personnes comme toi.

IFYAR. Cinq lettres que tu devrais graver au fer rouge dans ton esprit.

Fruit de l’ingéniosité de M. Foe Rodrigue, l’IFYAR est un événement unique en son genre qui a pu déployer ses ailes grâce à l’appui de la Scientific Center for Health.

Concrètement, pourquoi est-ce que j’écris ces lignes ? Excellente question…

Te rappelles-tu de tes jeunes années d’écoliers ? Quand tu regardais tes enseignants déblatérer en te demandant ce que tu faisais là exactement ? L’école est un temple du savoir mais cette connaissance est bien souvent trop éthérique…

C’est là qu’intervient l’IFYAR. Du 1er au 5 décembre 2020, l’International Fair for Young African Researcher (IFYAR) se tiendra à Ecopark Ahala, Yaoundé. Derrière le slogan « Parce que nous construisons notre avenir », se trouve un amas d’or qui ne demande qu’à être ramassé…

Malgré toute la communication autour de l’événement de l’année, tu hésites encore à prendre une place. Heureusement qu’il existe une fée du clavier prête à te raisonner quand il le faut… Si après avoir passé en revue ces 5 faits véridiques, tu ne cours pas t’inscrire, je ne sais plus quoi faire…  

1) Toucher la science du doigt

Si pendant les cours de physique tu faisais une sieste, saches que tu n’es pas seul… Même pour quelqu’un qui aime la science (comme moi), les cours magistraux sont un véritable tue-l’amour. Je ne sais pas comment l’expliquer… C’est comme si tu délaissais la passion folle de Roméo et Juliette pour devenir le pantin de l’esprit torturé de Jack l’éventreur…

Soyons honnête : l’école, le lycée et l’université donnent très rarement envie d’embrasser les sciences.

J’ai appris à aimer la Biochimie au-travers d’émissions diffusées sur National Geographic ou de programmes ludo-éducatifs dans le style de Brain Games. Si ça n’avait été que les enseignements reçus sur les bancs, qui sait ce que je serais devenu…

Les générations actuelles ont bien plus de chance. Des événements comme l’IFYAR permettent de faire sortir la science des laboratoires et de la présenter au grand public dans un langage non technique.

Par exemple, savais-tu que toute une aile de la foire sera dédiée aux innovations ? C’est-à-dire que tu pourras toucher de doigt le génie des Camerounais et même de participants issus d’autres contrées.

Un des cas les plus parlants est celui du Cardiopad, une invention de l’ambassadeur de l’IFYAR, Arthur Zang. Grâce à cet appareil, les personnes vivant dans les zones recluses peuvent évaluer leur activité cardiaque et surtout transmettre ces données à un spécialiste pour analyse.

Le concept a été si révolutionnaire qu’il a été primé par le prestigieux prix Rolex et a reçu le prix d’excellence du chef de l’État du Cameroun, S.E. Paul Biya.

Le Cardiopad et d’autres innovations tout aussi intéressantes t’attendent du 1er au 5 décembre 2020 à Ecopark – Ahala, Yaoundé. Qu’attends-tu pour réserver ta place ?

2) Recevoir le meilleur de la science livré sur un plateau

Et ce n’est pas tout…

Si la première raison t’a mis l’eau à la bouche, tu vas adorer ce qui suit…

En plus des expositions d’innovations, l’IFYAR propose à ses visiteurs d’assister à des conférences de haut-vol donnés par des Professeurs Émérites. Nul besoin d’aller débourser 25 000 ou 50 000 F pour assister à un congrès ne portant que sur une seule science.

L’IFYAR couvre 5 axes, lesquels sont fièrement représentés dans ses séances plénières et ses conférences :

  • Les sciences agroalimentaires ;
  • Les sciences des matériaux et TIC ;
  • Les sciences sociales ;
  • Les sciences de la santé ;
  • Le droit de/à la santé.

Sous l’égide du Professeur Fon Mbacham Wilfried, les meilleurs chercheurs du continent Africain feront le déplacement pour partager avec le grand public le fruit de leurs travaux.

T’es-tu déjà demandé à quoi exactement servaient les laboratoires de recherche Africains ? Ce qu’y faisaient tous ces Hommes en blouse blanche ? Participer à l’IFYAR te permettra d’avoir la réponse à ces questions existentielles…

3) Enfin trouver ta voie

Si quelques années plus tôt, on m’avait dit que je porterais aussi la casquette de rédactrice web, j’aurais éclaté de rire… Et pourtant, aujourd’hui, c’est avec un plaisir certain que je mets ma plume au service d’entreprises et de marques…

La vie n’est pas un chemin tout tracé. Dans les films, quand le héros est sur le point d’entrer dans le monde des morts, il est généralement représenté en train de marcher le long d’une longue route droite et déserte…

Dans la vraie vie, la réalité est tout autre…

Même après effectué des études dans X domaine, tu peux ne pas t’y sentir à l’aise et changer d’activité… Même si tu es doué en langues, peut-être que tu n’as pas envie d’y faire carrière…

Seulement voilà… Entre la lentille déformante de ton environnement et l’immensité des possibilités qui s’ouvrent à toi, il n’est pas évident de te décider… Et surtout, il est fort probable que tu n’ais pas encore fait LA rencontre. Celle qui te fera dire « je suis né pour faire cela ».

Les concepteurs de l’IFYAR ont bien conscience de cet état de choses. C’est pourquoi ils ont mis sur pied un forfait « découverte ». Pour 500 F, les élèves régulièrement inscrits dans un établissement secondaire peuvent venir se familiariser avec la science dans toute sa splendeur.

Cela fait longtemps que tu as rangé ta tenue au placard ? Qu’à cela ne tienne, il est possible de bénéficier de tarifs anticipés offrant près de 40 % de réduction. À partir de 2 000 F, tu peux acheter ton pass et faire le premier pas de ta quête personnelle…

4) Dénicher des opportunités d’affaire

En 1885, Bertel Sanders invente le bouton-pression. Aujourd’hui, cet accessoire de maroquinerie se vend à des milliards d’exemplaires et fait le bonheur de ses descendants.

L’idée du stylo bille a initialement germé dans l’esprit de John J. Loud et aujourd’hui, est-ce vraiment possible d’évaluer le chiffre d’affaires annuel engendré par cet outil ?

Nul besoin de créer une licorne arc-en-ciel pour faire fortune… Quelquefois, il suffit juste de savoir regarder au bon endroit…

Qui sait… Peut-être qu’au détour d’un stand, vous trouverez votre prochaine idée d’entreprise, votre future acquisition entrepreneuriale ou le CTO de vos rêves. Peut-être aussi que vous tomberez en émoi devant l’un des individus ayant soumis un abstract

Car oui, nombreux sont les jeunes chercheurs qui désirent ardemment voir les ventes de leur produit décoller…

Pour les industriels, la donne est presque la même. Dans vos opérations quotidiennes, vous rencontrez surtout des soucis de livraison, stockage, conservation…  Occupé à faire tourner l’entreprise, il est fort probable que vous ne sachiez pas que quelqu’un, quelque part, a déjà une solution viable…

Dire que réserver une place à l’IFYAR est une bonne idée est très loin de la réalité. C’est une obligation. Une étape obligée pour toutes les entreprises qui ont conscience du potentiel économique de la recherche.

5) Remporter des prix fabuleux

Cher lecteur, cette partie sera brève… Pourquoi ? Premièrement, parce que l’article fait déjà plus de 1 200 mots. Deuxièmement, parce que je ne désire pas que tu concentres toute ton attention sur les concours mis en place par l’IFYAR pour encourager la recherche science.

Je vais quand même te les résumer et mettre les liens d’inscription avant de poursuivre :

Si tu es entrepreneur ou chercheur, inscris-toi. Cependant, ce serait une erreur de résumer l’IFYAR à un concours de projet. De limiter cet événement au gain financier.

Parce que le savoir et les opportunités économiques, personnelles, professionnelles que tu peux y trouver vont bien au-delà de quelques billets…

L’événement est même si côté que The Company of Biologists, une organisation Britannique, a décidé d’offrir une bourse de voyage dont la matière grise n’est pas équivalente à leurs comptes en banque. Si tu te reconnais dans cette description, postules à cette bourse de voyage maintenant et croises fort les doigts.

Rendez-vous du 1er au 5 décembre 2020 au parc écotouristique d’Écopark, Ahala-Yaoundé, Cameroun. J’y serais et j’espère que toi aussi, tu as déjà réservé ta place !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s