2020 UNE ANNÉE ENTRE COUPS D’ÉCLAT POLITIQUES, COVID-19, YOUTUBE ET LISEUSE

2020 : UNE ANNÉE ENTRE COUPS D’ÉCLAT POLITIQUES, COVID-19, YOUTUBE ET LISEUSE

Alors que 2020 s’apprête à rendre son dernier souffle, je suis mitigée… Comme l’ensemble de la population mondiale, la COVID-19 a pas mal chamboulé mes projets. Cependant, c’est fou le nombre de souvenirs heureux que j’ai de cette année…

Je ne sais pas : ne devrais-je pas être d’humeur maussade ? Suis-je égoïste de ne pas m’apitoyer sur cette année ? De ne pas afficher une mine renfrognée et d’être plutôt satisfaite du bilan de l’année 2020 ? Je ne sais pas… Mais, je ne pense pas.

En 2019, ma vision du monde a pris un sacré coup après avoir lu « follow your heart » d’Andrews Matthews. Ce roman a été une véritable révolution, je ne trouve pas d’autres mots. Sa lecture m’a poussé à m’interroger plus en profondeur sur la définition du bonheur : génétique, parcours de vie, comportements sociaux… J’ai exploré le sujet de fond en comble et j’en suis sortie grandie.

Bien que ce ne soit pas le sujet du jour, je tiens à partager avec toi deux citations qui, à mon sens, résument parfaitement le chemin qui mène au bonheur :

  • « L’univers n’a pas d’enfant chouchou » : c’est par cette vérité brutale parfaitement phrasée par Andrews Matthews que débute Souriez à la vie et elle vous sourira en retour. Fruit du hasard ? Absolument pas…
  • « Le bonheur, c’est apprendre à apprécier les choses que l’on possède déjà tout en travaillant à acquérir celles que l’on souhaite ». Pourquoi j’aime cette citation ? Parce qu’en des termes simples, elle prouve qu’être heureux ne signifie pas être dénué d’ambition.

Je pourrais parler pendant des heures de l’impact de l’ouvrage d’Andrew Matthews sur ma vision du monde. Néanmoins, tu n’as pas cliqué sur ce lien pour m’écouter soliloquer… Quoique… Peut-être es-tu l’une de ces personnes passées maître en écoute active… Si tel est le cas, tes enseignements sont les bienvenus.

Après une mise en bouche longue comme le bras et qui allait dans tous les sens, il est temps de reprendre nos esprits. Cher lecteur, si tu devais scinder des souvenirs de 2020 en catégories, desquelles s’agirait-il ? Je te donne mes réponses dans quelques secondes…

Donald Trump : tu vas me manquer

Oui, tu as bien lu. Tu as face à toi une ressortissante du continent Africain qui ne jetait pas de pierres à Donald Trump. En 2016, quand il jouait des coudes avec Hilary Clinton, si j’avais pu voter, je l’aurais choisi sans hésitation. Hilary Clinton ne m’inspirait rien de positif. Malgré l’écran, je pouvais flairer son hypocrisie… Forcément, quand il a gagné, j’étais plutôt satisfaite.

Le jour de sa victoire, j’ai vu des Camerounais pleurer. Leur motif ? Le nationalisme à outrance de Trump. Petit rappel : quand les Américains se rendent aux urnes, c’est pour choisir celui (ou celle) qui défendra au mieux les intérêts de leur pays, pas des autres contrées. Une fois qu’on assimilé cette réalité, la vie devient tout de suite plus facile.

Pendant son mandat, Donald Trump m’a fait sourire à de maintes reprises. C’était un homme du buzz. Était-il un bon dirigeant ? Probablement pas… Cependant, j’aimais bien son amour des scandales et son côté provocateur.

Cette année, quand il s’est présenté face à Joe Biden, tous les signaux étaient au rouge. Entre sa gestion lamentable de la COVID-19 et les bombardements au Moyen-Orient, même les aveugles voyaient clairement sa défaite se profiler à l’horizon.

Mais égal à lui-même, Donald Trump s’est entêté jusqu’au bout, allant jusqu’à entamer moult procédures judiciaires (perdues d’avance) et proférer des menaces à tout-va. Un homme de show, je te dis. Rien que pour son côté théâtral, Donald Trump, 45e président des États-Unis, me manquera.

Dit-on le ou la COVID-19 ?

Au moment même où des millions de personnes, tel était le débat houleux auquel se livrait les membres de l’Académie Française. À ce moment précis, était-ce vraiment nécessaire de dépenser autant de ressources pour déterminer si COVID-19 porte une jupe ou un pantalon ? Je ne sais pas… En même temps, je ne suis qu’un visage sans nom qui a décidé de bloguer anonymement…

Cher lecteur, mieux vaut enchaîner sur un sujet plus passionnant. Et si on parlait d’un média exempt d’émotions négatives ? Duquel je parle ? De YouTube, bien sûr.

Cette chaîne YouTube qui mérite plus de vues

Cette année, j’ai passé plus de temps devant YouTube. Étant donné que je suis rédactrice web francophone offshore, à un moment donné, mes revenus ont subi de plein fouet le ralentissement des activités en Europe. Et oui, le monde est réellement un village planétaire…

Durant cette période quasiment monastique, j’ai pris plaisir à me perdre dans les mondes virtuels. Cher lecteur, tu le sais sans doute : je suis un rat de bibliothèque. Mon dada, ce sont les livres, si possible vieux et qui sentent un peu le refermé. À chacun ses passions.

Pourtant, cette année, j’ai pris beaucoup de plaisir à passer du temps devant YouTube. En faisant des recherches pour un article, j’avais déjà pu constater que l’internaute actuel privilégie désormais la vidéo car c’est un format « facile » à consommer.

Le revers de la médaille, c’est qu’associé à d’autres facteurs, ce changement de comportement rend le blogging de plus en plus difficile. Heureusement que je peux encore compter sur toi.

Pour en revenir à mes propos précédents, 2020 m’a permis de découvrir des chaînes YouTube juste incroyables, parmi lesquelles une qui m’a donné des frissons.  

N.O. Studio : une chaîne YouTube d’une qualité exceptionnelle

Cher lecteur, cette chaîne est de très loin mon coup de cœur de l’année 2020. L’animation est superbe, les histoires prenantes. Chaque vidéo est une pépite. Attention, avant d’aller plus loin, je me dois de te prévenir : ce sont des histoires animées. Cependant, tu ne feras jamais de sang ou de violence gratuite. Ici, la tension se créée au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire…

Comme disent les confrères Ivoiriens : « trop parler, c’est maladie ». Je vais plutôt te mettre les liens de quelques-unes de leurs vidéos. Elles sont en anglais (facile) mais il est possible d’activer les sous-titrés si besoin est.

Spooky weight loss machine : que feriez-vous si une machine vous proposait d’échanger vos kilos excédentaires contre une montagne d’argent ?

The machine that sells lovers : un jour, Akina découvre une machine qui vend des petits amis. Pour cette introvertie au physique commun, ce qui commençait comme le paradis sur terre tourne très vite au cauchemar.

The man with a dog face : une belle leçon de vie splendidement mise en scène

Que lire pour clôturer 2020 en beauté

Cher lecteur, sur le plan découverte, 2020 n’a pas été aussi bien que les années précédentes. Je ne te parle pas de voyages. Avec les fermetures de frontières et les mesures sanitaires, sortir de chez soi est en passe de devenir un luxe. Non, je te parle de livres.

Honnêtement, je n’ai pas eu de coup de cœur littéraire cette année. Il y’a bien eu des livres que j’ai appréciés mais pas d’amour fou. Si je devais en retenir trois, je dirais :

  • Patria de Fernando Aramburu. Il m’a été conseillé par un ami et je l’ai vraiment apprécié. L’auteur y montre les divisions qui naissent entre les familles sous l’effet de la radicalisation.
  • La ferme aux animaux de Georges Orwell. Oui, je n’avais pas lu ce classique et crois-moi, je le regrette ! La ferme aux animaux est plus qu’un roman, c’est un tableau qui dépeint avec une précision surprenante les méthodes machiavéliques dont usent les didacteurs pour opprimer leurs peuples. « Tous les animaux sont égaux mais certains sont plus égaux que d’autres ». À lire à tout prix !
  • 10 minutes et 38 secondes d’Elik Shafak. Parce que l’écriture est poignante et les personnages attachants, je ne peux que t’inciter à lire cet ouvrage.

Cher lecteur, si tu es à la recherche d’ouvrages qui te transporteront, j’en ai retrouvé quelques-uns que j’ai dévoré en 2019. C’est notamment le cas d’Une affaire de famille d’ Hirokazu Kore Edo, Les noces de la renarde de Floriane Soulas et Mémoires d’outre-mort de Christopher Buehlman. Pour nourrir ton âme d’entrepreneur, cette liste d’ouvrages pour business men est toujours d’actualité.

Cher lecteur, enfin, je vais te laisser souffler… Mais avant de te souhaiter mes vœux de nouvel an, laisses-moi te poser une dernière question :

Quels souvenirs gardes-tu de l’année 2020 ?

Tes réponses sont attendues en commentaires et surtout, SURTOUT, abonnes-toi au blog. Oh… Avant que je n’oublie : joyeux noël 2020 et tous mes vœux de bonheur pour 2021 !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s