comment passer de bonnes vacances malgré la COVID-19

COMMENT PASSER DE BONNES VACANCES MALGRÉ LA COVID-19

Oui, j’ai l’audace d’écrire sur un sujet aussi léger en dépit de la situation actuelle… Cher lecteur, si tu me lis depuis longtemps, tu sais que je suis d’une nature optimiste. Je préfère voir le verre à moitié plein qu’à demi vide. Et surtout, la pandémie en cours ne doit pas être une excuse à la morosité…

Au moment où je tape ces lignes, je ne suis plus qu’à 9 jours de mon congé annuel. Le vendredi 7 mai 2021 à 17 h 00, je désactiverais mes profils en ligne pour un mois. Quatre semaines de repos… Quatre semaines à faire dodo… Seigneur, que je trépigne d’impatience !

Si tu lis ces lignes, tu es probablement dans le même état d’esprit. Tes vacances approchent à grand pas et au vu de la pandémie actuelle, tu ne sais sur quel pied danser.

Rester chez toi ou sortir ? Demeurer dans ton pays ou partir à l’étranger ? Dormir comme une marmotte à longueur de journée ou réveiller la Lara Croft qui sommeille en toi ? Cher lecteur, prends ma main et ensemble, plongeons dans les méandres des vacances en temps de coronavirus.

Partir en vacances à l’étranger malgré la COVID-19

Pour une tranche de la population, partir en vacances = prendre l’avion. Si tu es un(e) écologiste convaincu(e), la phrase précédente t’a probablement fait froncer les sourcils. Est-ce que c’est bien ? Est-ce que c’est mal ? S’il-te-plaît, juste pour aujourd’hui, ne rentrons pas dans ce débat houleux.

Dans ce chapitre, je vais m’adresser uniquement à ceux qui désirent s’expatrier le temps de leurs congés. Pour les aider à atteindre leurs objectifs, je vais partager avec eux trois conseils qui les aideront à passer de bonnes vacances malgré la COVID-19.

1) Rester sur son continent, voire sa sous-région

Et Bam ! D’entrée de jeu, j’anéantis tes rêves de road trip en Asie du sud-est ou en Amérique latine. Cher lecteur, au vu de la pandémie, je t’invite à circonscrire ta zone de déplacement au maximum. Non pas que les régions susmentionnées sont hautement contagieuses, le problème se trouve ailleurs.

72 h. Quand tu arrives dans un pays, tu dois absolument posséder un test PCR négatif effectué au plus tard 3 jours avant. Hors, si tu fais ton test lundi matin, généralement, tu ne peux le retirer que mardi soir. Maintenant, tiens compte des escales et de la possibilité d’un résultat positif…

À lire aussi : comment faire son passeport au Cameroun ?

Comme le lapin d’Alice au pays des merveilles, voyager en temps de COVID t’oblige à courir derrière le temps. Certains pays comme le Rwanda sont un peu conciliants. Pour fouler le sol du pays de Son Excellence Paul Kagame, il te faudra un test PCR effectué dans les 96 heures. D’autres contrées à l’instar de l’Ouganda ou la Mauritanie t’octroient un délai de 120 heures, mais quand bien même…

Si tu décides de voyager en dépit de la COVID-19, apprêtes-toi à voir ta barre de stresse grimper en flèche. Pire encore… Tu devras te plier à ce cérémonial à l’aller comme au retour. Si tu n’appliques pas l’un de ces 5 rituels bien-être, ne sois pas surpris d’être en proie aux migraines.

Si tu penses que gérer les délais des tests PCR est une simple formalité, ce n’est pas fini… Il y’a encore une bonne raison de privilégier le voyage à l’échelle régionale ou continentale : la quarantaine.

Dépendamment de ton pays d’origine et de la région hôte, tu peux te retrouver confiné pendant plusieurs jours ou semaines avant de mettre le nez dehors. Il se peut que je me trompe mais en glanant ci et là, j’ai eu la sensation que les États étaient un plus souples avec les pays voisins. Est-ce que je suis en tort ? Si tel est le cas, n’hésites pas à me le signaler en commentaires.

Dans le cas où la quarantaine ne serait pas influencée par la proximité des pays, ses répercussions se feront néanmoins ressentir sur tes congés. Comment ? Je te laisse le découvrir plus bas.

2) Opter pour des séjours d’au moins 15 jours

Imagines un peu la scène… Tu programmes des vacances de 6 jours à Mombasa. Arrivé sur place, le gouvernement t’exige de rester confiné dans ton hôtel pendant 5 jours. De toi à moi, est-ce que le jeu en vaut vraiment la chandelle ?

Voyager en temps de COVID-19 est un vrai casse-tête chinois. Entre les examens, les confinements, les quarantaines à l’arrivée, plus que jamais, il est temps d’apprendre à apprécier la solitude pour être heureux. Eh oui… Tu as encore de longs moments en solitaire face à toi.

Outre la question de la probable quarantaine, je t’invite à privilégier les séjours d’au moins deux semaines pour réellement profiter du pays. Il se peut que certains lieux de villégiature soient fermés ou n’acceptent qu’un nombre limité de personnes par jour.

Je sais… Arrivé à ce stade de l’article, l’humeur n’est plus à la joie. C’est le visage renfrogné que tu lis cet article. Toi qui sautais de joie à l’idée de prendre l’avion malgré le coronavirus… Je suis même sûr que tu penses que j’essaie de te décourager. Absolument pas.

À vrai dire, si tu le peux, je t’invite à tenter un coup de poker : te rendre dans un lieu qui t’était autrefois inaccessible.

3) Oser les lieux touristiques d’envergure

Certains endroits sont si populaires qu’ils sont constamment bondés. L’île de Gorée… Les plages de Zanzibar… Les pyramides de Gizeh… Impossible d’y faire un pas sans bousculer quelqu’un tellement il y’a de monde. Du moins, c’était avant…

S’il y’a bien une chose positive avec la COVID-19, c’est qu’elle a permis à ces lieux d’être moins peuplés. Ne me regardes pas comme ça… Rappelles-toi : voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide.

Cher lecteur, c’est le moment ou jamais d’aller visiter ces sites exceptionnels mais ô combien populaires. Prends quelques minutes pour améliorer ton accent anglais avec ELSA et fais tourner la carte du monde. Où s’écriront les premières lignes de ta prochaine aventure ?

Comment passer vacances sous covid dans son pays

D’habitude, je profite de mes congés pour aller explorer des terres étrangères. Seulement, avec la COVID-19, les choses ont bien changé. Est-ce possible de s’envoler pour des pays inconnus ? Oui, mais c’est un vrai casse-tête. Entre les tests PCR à effectuer, les mesures barrières et la quarantaine, je préfère rester chez moi cette année.

En outre, il est important de préciser qu’au Cameroun, il n’y a jamais eu de confinement. Il est demandé de porter un masque en public et c’est à peu près tout. Forcément, les Camerounais ont une certaine marge de manœuvres quant à leurs vacances.

Néanmoins, je tiens à faire une petite précision. Quand je dis rester chez moi, je le pense au sens littéral. Je ne mettrais pas mon sac sur le dos pour explorer les terres sauvages de mon cher pays, le Cameroun.

Pourquoi est-ce que je visite difficilement le Cameroun ?

Cher lecteur, je ne vais pas te mentir : cette décision n’a pas été prise avec le sourire.

Même si je meurs d’amour pour le Cameroun, malheureusement, ce n’est pas ce que l’on pourrait appeler un pays touristique. Non seulement il n’y a pas d’activités extérieures (jetski, plongée sous-marine, etc.) mais en plus, les prestations touristiques coûtent extrêmement chères.

Avec 1 million, je pars en Tanzanie/Tunisie/Maroc/Sao Tomé/etc, je dors dans de superbes hôtels, mange comme un pacha et pratique une myriade d’activités pendant 15 jours. PS : le prix du billet d’avion est inclus dans le prix susmentionné.

En revanche, au Cameroun, rien que la nuit dans un hôtel 3 ou 4 étoiles coûte 50 000 à 80 000 F CFA. Ce qui signifie que le seul volet « logement » me coûtera entre 750 000 F CFA et 1 200 000 F CFA pour 15 jours. C’est juste impossible.

En 2021, mes vacances se passeront donc dans ma ville de cœur, Yaoundé.

Ceci dit, il est temps de rentrer dans le vif du sujet. Cher lecteur, je préfère t’avertir : les recommandations d’activités qui suivent ont été fortement influencées par mon environnement et ma personnalité. De fait, il se peut que tu ne t’y retrouves pas forcément.

Se ressourcer au contact de la nature

Je suis une fille des bois, des montagnes et des plages.

Il est très difficile d’expliquer ce que je ressens quand je perds dans des environnements naturels. Je réapprends à écouter le silence. À valser aux murmures des vagues ou du vent dans les feuilles. À renouer avec l’essence de la vie. Il y’a une citation d’Angie Weiland-Crosby que j’affectionne particulièrement :

« The forest spoke to my soul in a language I already knew: a distant lullaby from the womb of peace & solitude. »

(La forêt a parlé à mon âme dans un langage que je connaissais déjà : une berceuse lointaine issue des entrailles de la paix et de la solitude.)

Cher lecteur, pourquoi ne pas profiter de ces vacances placées sous le signe du COVID-19 pour redécouvrir la beauté naturelle de ta région ? Parcs nationaux, réserves, parcours d’escalade… La nature a tellement à offrir.

À titre personnel, trois régions sont dans mon collimateur :

  • le mont Manengouba et ses deux lacs jumeaux ;
  • une montagne dont j’ignore le nom mais qui se situe un peu avant mon village ;
  • et le parc national de Korup dans le Sud-Ouest du Cameroun.

Certes, toutes ces options sont hors de Yaoundé mais je ne mettrais pas long. Quelles zones naturelles sont présentes dans ta région ? N’hésites surtout pas à en parler en commentaires.

Organiser un weekend à la plage

Pourquoi ne pas provoquer du calme ambiant pour aller te baigner à la mer ? Même un séjour de quelques heures peut te donner autant d’énergie que ces trois huiles essentielles tonifiantes.

Pendant les autres onze mois de l’année, tu n’as jamais une minute de libre. Maintenant que tu es disponible, surtout, ne te prives pas. Rappelles-toi que tu n’as qu’une seule vie. Au crépuscule de ton existence, ce n’est sûrement pas du dossier « Elliott » que tu te rappelleras.

Pendant mes vacances, je compte bien passer 2 à 3 jours sur les bords de la mer.

(4) passer un weekend à la plage - que faire pendant ses vacances sous COVID-19

Oui, je sais… J’ai dit que je restais à Yaoundé et ici, il n’y a pas de plage. Seulement voilà… J’aime la natation et les vacances sont l’unique moment où je peux nager dans l’océan. Même si j’ai mal à l’idée de devoir débourser environ 200 000 – 220 000 pour 3 jours de loisirs, je le ferais quand même. Seigneur, j’ai mal rien qu’en écrivant ces mots…

Passons au point suivant.

Te plonger dans la lecture

Il y’a l’affection. Il y’a l’amour. Et au-delà de ces sentiments, il y’a ce que je ressens pour les livres. J’adore bouquiner. Dans les mots écrits par d’autres, je retrouve des éclats de ma vie. Est-il seulement possible de décrire une telle sensation ?

Cher lecteur, ce n’est pas parce que tu restes chez toi que tu ne peux pas découvrir des cultures étrangères. À chaque page d’un roman que tu tournes, tu t’immerges dans un monde auparavant inconnu.

Pendant tes vacances sous COVID-19, adonnes-toi à la lecture. Fixes-toi un défi. Si tu n’as pas l’habitude de lire, essaies de finir au moins un roman par semaine. Pour les papivores, la barre sera plus haute : au moins 2 ouvrages par semaine.

Et parce que je sais que l’amour des livres prend racine dans des textes de qualité, je te recommande chaudement de te plonger dans ces 5 livres qui font chaud au cœur.

Jouer aux jeux vidéos

C’est le moment ou jamais de jouer aux jeux vidéo. PC, PlayStation, Wii, … Peu importe ton support de prédilection du moment que tu t’amuses. Je pourrais parler pendant des heures et des heures des bienfaits des jeux vidéo mais je ne suis pas sûre que tu ais encore suffisamment de patience.

L’article faisant déjà 2 000 mots, je vais m’efforcer d’aller droit au but : renouer avec ce plaisir primaire mais ô combien jouissif.

Ne rien faire

En d’autres termes, tu peux glandouiller, tout simplement. Et parfois, ça fait du bien.

As-tu des suggestions d’activités à faire pendant les vacances sous COVID-19 ?

Tes propositions sont attendues en commentaires et surtout, SURTOUT, abonnes-toi au blog.

Une réflexion sur “COMMENT PASSER DE BONNES VACANCES MALGRÉ LA COVID-19

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s