4 auteurs africains qui valorisent le continent

QUATRE AUTEURS AFRICAINS QUI VALORISENT LE CONTINENT

Cet article a été écrit par Victor Eyoum dans le cadre de l’examen final de la Formation Rédacteur Web Africain Freelance. Son style vous plaît ? Confiez-lui la rédaction de vos articles via l’adresse email vick.eyoum@gmail.com ou au +237 653 10 14 54 (appel/WhatsApp).

De ma modeste culture sur les auteurs Africains ayant marqué l’histoire, je reste convaincu que ceux que je vais te proposer ne te laisseront pas indifférent. Pourquoi les ai-je choisi ? Pour leurs plumes et leurs engagements.

quatre auteurs africains qui valorisent le continent - pin it!

En parcourant leurs présentations en détail, tu comprendras très vite l’intérêt qu’il faut leur porter.

Chinua Achebe

De son vrai nom Albert Chinualumogu Achebe, cet Africain né le 30 avril 1930 à Ogidi au Nigeria, est un écrivain nigérian d’expression anglaise. Romancier et poète, il commence ses publications avec le très populaire roman Le monde s’effondre. Ce dernier, avec son autre livre Le malaise, sont ses premiers chefs d’œuvre.

Chinua_Achebe (1966) - 4 auteurs Africains qui valorisent le continent

Le monde s’effondre

Publié en 1958, Le monde s’effondre est la toute première trouvaille de cet auteur prolifique. Il est considéré comme l’étalon du roman africain moderne en anglais. Dans cette œuvre, le but de l’écrivain a toujours été de conserver dans ses textes une culture africaine vivace.

La peur que les générations futures la perdent est fort justifiée. Ainsi, le titre met-il l’accent sur une possibilité que la culture africaine, du moins sa partie importante, soit égarée.

L’analyse de son roman devient alors une prise de conscience des richesses auxquelles nous, les Africains, sommes en train de renoncer. La fiche de lecture de cette œuvre est une réelle invitation à son décryptage. Du pur nectar littéraire.

En somme, son personnage principal, Okomkwo, est un notable respecté par sa communauté. Son courage et la solidité de ses convictions font de lui un personnage admiré. Accusé d’être responsable d’un accident mortel, il doit tout abandonner subitement.

pourquoi lire le monde s'effondre de Chinua achebe - pin it!

Après sept années de bannissement, il retrouve sa communauté, mais profondément transformée. Des hommes blancs s’y sont installés, étendant leur influence, en modifiant les aspects de la vie quotidienne.

Même les croyances religieuses africaines et l’éducation des enfants n’y ont  pas survécu. Okomkwo en est presque traumatisé. Lui, le conservateur de toutes ces valeurs séculaires, ne supporte pas ce changement.

Aujourd’hui encore, le thème abordé par ce romancier reste d’actualité. Il suffit d’observer les sociétés contemporaines africaines qui font des modèles occidentaux la norme.

Cheikh Hamidou Kane et son roman l’Aventure ambiguë.

Né en avril 1928, Cheikh est un écrivain et haut fonctionnaire Sénégalais. Paru en 1961, son livre, L’aventure ambiguë est devenu un grand classique qui lui a valu le grand prix littéraire d’Afrique noire en 1962.

Cheik Hamidou Kane, 2012

L’Aventure ambiguë

Ce chef d’œuvre est un roman semi-autobiographique. Il expose le déchirement culturel et spirituel d’un enfant, confié dès l’âge de sept ans à un maître coranique très strict, chargé d’assurer son éducation. Mais il y sera retiré pour être confié à l’école de la colonisation.

Cette décision, prise deux années plus tard, sera l’œuvre de sa tante surnommée la « Grande Royale ». Selon elle, la motivation est d’y aller, « apprendre l’art de vaincre sans avoir raison » au risque même de perdre les valeurs ancestrales.

Samba Diallo, fils d’un « chevalier » Diallobé, est le personnage phare de l’ouvrage. Au fur et à mesure qu’il plonge dans la culture occidentale à travers ses études, sa foi en Dieu vacille, son étoffe culturelle aussi. Avec ses études de philosophie, il reconnait qu’il a choisi le chemin le plus susceptible de le perdre.

l'aventure ambigue ou quand tradition et modernité s'affrontent - pin it!

Conscient de son chagrin et de son déchirement, son père lui demande de retourner en Afrique. Au moment des indépendances, les intellectuels Africains ont connu ce dilemme. Transformés par la culture occidentale, ils sont devenus hybrides et s’interrogent de la place qu’ils devraient désormais occuper.

Kane est un des grands auteurs Africains. Son livre, en exposant la portée universelle de la réflexion philosophique, avec un ton retenu, confronte deux mondes : l’Occident et l’Afrique, chacun avec ses valeurs.

C’est en essayant de les concilier qu’un équilibre doit être trouvé, afin de dissiper cette angoisse qui nous traverse tous : celle même d’être Homme.

Cheikh Anta Diop

C’est l’un des auteurs les plus prolifiques et le plus engagé de par la publication de ses travaux. Pour lui, l’Afrique est le début et la fin. Il était l’Afrique et Il a payé le prix fort  de ses convictions.

Cheick Anta Diop

Cheikh Anta Diop est né au Sénégal en 1923. Il commence son apprentissage à l’école coranique avant de rejoindre l’école française. Ses projets pour la reconnaissance de l’Afrique commencent à germer lorsqu’il arrive à Dakar pour la poursuite de ses études.

Arrivé à Paris en 1946, il publie ses premiers articles sur les langues africaines en 1948. En 1951, il démontre dans sa thèse de doctorat que les ethnies africaines noires peuplaient l’Égypte antique. En 1954, il publie son premier ouvrage.Il fait appel à plusieurs disciplines pour soutenir sa vision et prouver l’importance des Africains dans l’histoire.

Entre 1961 et 1966, il construit le premier laboratoire de datation par le carbone 14 en Afrique.  Politiquement engagé aussi, c’est un fervent défenseur du panafricanisme, dans le but de se libérer des puissances coloniales européennes.

Les livres de Cheikh Anta Diop

Cet auteur a publié une dizaine d’ouvrages et de livres. Il y aborde les questions relatives à l’histoire de l’Afrique avant la colonisation par les Européens.

 En dehors de Nations nègre et culture qui est le premier ouvrage très engagé de l’auteur, il a publié dans la même veine d’autres livres. Je peux citer entre autre L’Unité culturelle de l’Afrique noire, Antériorité des civilisations nègres : mythe ou vérité historique ?Civilisation ou Barbarie : anthropologie sans complaisance.

Pour ses théories, il a été combattu par une partie de la communauté scientifique. Cependant, en 1974, lors de son colloque au Caire, l’UNESCO demandera de prendre très au sérieux les arguments de cet auteur Africain. Attardons nous un moment sur son ouvrage cardinal.

Nations nègres et culture, le livre phare de Cheikh Anta Diop

D’après lui, l’Égypte antique était une grande civilisation. Dans cette oeuvre, l’objectif est de démontrer que cette civilisation était nègre, et non européenne ou orientale, comme elle a été présentée.

À l’origine, ce bouquin est une compilation de plusieurs sujets faisant l’objet d’une thèse de doctorat. L’auteur veut travailler sur « L’avenir culturel de la pensée africaine ».

Il va aussi s’attarder sur des sujets tels que les origines noires de la civilisation égyptienne, les courants migratoires à l’origine de la formation des différentes ethnies africaines, et bien d’autres thèmes encore.

quels sont les meilleurs livres de Cheick Anta Diop - pin it!

Dans son discours sur le colonialisme, Aimé Césaire mentionne ce livre. D’après lui, c’est le plus audacieux qu’un Africain n’ait jamais écrit, et qui comptera sans doute dans le réveil de l’Afrique.  

Comme cristallisée dans du granite, la pensée de Cheikh Anta Diop est inaltérable. Pour lui, la raison est née chez les noirs et non ailleurs. C’est ce scandale qui est au centre de cet ouvrage et qui dérange tant les blancs.

Tu ne seras que plus édifié en explorant les très nombreux travaux de cette icône Africain.

Jean-Marc Ela, le prêtre Camerounais

Né en 1936, c’est un théologien, un sociologue et un anthropologue Africain originaire du Cameroun. Il est s’inscrit dans une posture d’intellectuel ou de scientifique engagé. La libération totale de l’Afrique est son crédo, à l’instar d’Alioune Diop ou Cheikh Anta Diop.

Jean-Marc Ela, le prêtre Camerounais

L’homme et son œuvre n’échappent pas à l’actualité, à cette période des révolutions africaines contre les dictatures et le néocolonialisme.

Jean-Marc Ela est prêtre et a travaillé pendant une quinzaine d’années à l’extrême nord du Cameroun. Là-bas, il s’agit des populations Kirdi qui comptent parmi les plus pauvres de ce pays. Il a après œuvré aussi à Melèn, un quartier pauvre de la capitale de son pays, et a enseigné la sociologie à l’université de Yaoundé.

Il va créer un courant de pensée : la théologie africaine de la libération. Il expose clairement sa vision à travers deux œuvres majeures, complétées par plusieurs autres articles. Le cri de l’homme Africain (1980) et Ma foi d’Africain (1985) sont des livres qui donneront à cet auteur une dimension internationale.

Le cri de l’homme Africain

Ici, l’auteur pose les bases d’une théologie de la solidarité à travers les luttes de libération que peuvent entreprendre  les peuples opprimés. Allant ainsi à l’encontre des intérêts des gouvernements sans scrupules.

Il a eu cette phrase : « en Afrique, l’enjeu de Dieu, c’est ce qui se passe au quartier, dans les villages, là où le cri du pauvre monte  vers Dieu ».

Ma foi d’Africain

L’auteur sort des sentiers battus. Cette façon de lire les saintes écritures, qui maintient les fidèles sous le joug des intérêts inavoués.

les meilleurs auteurs Africains

Il expose ici les prismes principaux à travers lesquels les Africains doivent comprendre la Parole de Dieu. Ouvrir et éclairer la conscience des pauvres à partir de la Bible par des actes de libération. L’Africain doit se libérer.

En résumé, de ses œuvres ressortent trois points saillants :

  • Une sociologie de la théologie africaine, où il explique clairement que Dieu ne saurait être celui de l’esclavage, de l’oppression et de la misère. Il appelle à la libération des peuples Africains.
  • Une sociologie du monde d’en bas, où les questions de développement, de marginalisation des femmes, des jeunes et des paysans est abordée.
  • Une sociologie de la production scientifique en Afrique, où le continent noir fait face à toutes sortes d’obstacles.

Persécutions

Cet Africain, comme d’autres, a été contraint à l’exil en 1995 où il mourut en 2008, loin de son Afrique qu’il aimait tant.

Sa façon d’exprimer sa foi et de pratiquer sa théologie de la libération, a attiré sur lui l’attention des autorités politiques et administratives. Il a été l’objet de sérieuses persécutions autant de sa hiérarchie, que des autorités publiques de son pays.

Alors loin de moi l’idée de te convaincre que ceux-ci sont les seuls. Oh que non ! L’Afrique regorge de nombreux écrivains talentueux qui ont fait de sa valorisation leur cheval de bataille.

Ce billet est le fruit du travail de Victor Eyoum, rédacteur web freelance. Pour lui confier la réalisation de vos travaux, envoyez-lui un mail à vick.eyoum@gmail.com ou composez le +237 653 10 14 54.

quels livres pour s'initier à la littérature africaine - pin it!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.