pourquoi refuser des clients est vital pour votre business

POURQUOI SAVOIR DIRE NON À SES CLIENTS EST VITAL POUR NE PAS FERMER BOUTIQUE

Si quelques années plus tôt, on m’avait dit que je serais en train de rédiger ces lignes, je n’y aurais pas cru… Que j’étais naïve…

J’ai toujours été perfectionniste : tant que le travail n’est pas fini, je ne lâche pas l’affaire. Si le résultat n’est pas satisfaisant, je n’hésite pas à tout reprendre dès le début.

Quand je me suis lancé dans l’entrepreneuriat, j’avais à cœur de satisfaire chaque client. Après tout, ne dit-on pas que le client est roi ? Convaincue que mon amour du travail bien fait serait apprécié de tous, j’ai foncé tête baissée. Erreur !

Cher lecteur, je sais ce que tu te dis… « J’ai bien identifié mon client idéal, mon produit correspond à ses besoins et ma stratégie de communication est au top. Du moment que j’arrive à convertir des prospects, ils seront forcément satisfaits. » Tu ne peux pas avoir plus tort…

pourquoi refuser des clients est vital pour ne pas faire faillite - pin it!

Quelquefois, malgré tous tes efforts, un client est tout simplement impossible à satisfaire. Si comme moi, tu es freelance, tu as déjà rencontré ce type de clients…

Ces clients qui te gâchent la journée avec leurs ondes négatives. Ces clients qui te font sentir insignifiant. Ces clients qui apprécient ton travail mais te payent en monnaie de singe. Il est temps de dire stop !

Pour ton équilibre financier et ton bien-être mental, coupes court à ces interactions nocives sur-le-champ.

Pourquoi refuser des clients est bon pour ton business

Se débarrasser du poids des émotions négatives

À mes débuts en tant que rédactrice web, j’ai travaillé pour une agence à un prix aussi risible que 2 F le mot. Oui, cher lecteur, tu as bien lu 0,0031 € / mot… J’étais tenu de produire 3 000 mots par jour, 5 jours par semaine pour un salaire mensuel de 120 000 F CFA (183,38 €) …

Le pire, c’était l’environnement de travail… Ma responsable était… Disons qu’elle fait partie de ces personnes qui souffrent au moment de rémunérer leurs employés pour leurs bons et loyaux services. Mon salaire tombait en retard alors que je remettais mes textes longtemps à l’avance et que j’avais le meilleur rendement de l’entreprise. Jusqu’aujourd’hui, elle détient encore une partie de mon salaire…

Qu’est-ce que mes péripéties d’ex-salarié ont à avoir avec le fait de sélectionner des clients ?

Ces deux situations créent la même émotion négative : la frustration.

ces clients qui font de l'ombre à picsou.jpg

Quand tu te donnes corps et âme pour effectuer un travail et que ton client ne daigne pas respecter ses engagements, ton moral en prend un coup. Quand en échange de tes efforts, tu ne reçois que des cris et des injures, le ressenti s’installe peu à peu dans ton esprit.

Et que dire de ces personnes qui te traitent comme un moins que rien parce qu’elles te signeront un chèque ?

Cher lecteur, les temps sont très difficiles sur le plan économique. Je le sais trop bien. Quand tu n’arrives pas à trouver de stages… Quand tu enchaînes des alternances non rémunérées sans jamais être retenues… Quand tes CDD ne se transforment jamais en CDI… Crois-moi, je suis passé par là. J’ai conscience de la souffrance engendrée par cette situation.

Mais est-ce vraiment une raison pour subir ces outrages sans réagir ? Dorénavant, j’ai une règle très simple.

Everything that costs my peace of mind is too expensive.

En français : tout ce qui me coûte ma paix intérieur est trop cher.

pourquoi savoir dire non à ses clients est vital pour ne pas fermer boutique
pourquoi savoir dire non à ses clients est vital pour ne pas fermer boutique

Penses-y… Stressé par autant de réflexions négatives, l’être humain réagit généralement de deux façons différentes : soit il s’enferme dans sa coquille, soit il hérisse son poil.

C’est ainsi qu’un boute-en-train se transforme en véritable ermite… Qu’une jeune femme pétillant n’est plus que mine renfrognée et teint blafard… Qu’une fois rentré à la maison, tu es agressif envers ton/ta partenaire…

Des scientifiques ont identifiés ce qui nous rend heureux, les interactions sociales de qualité se classent au sommet. La prochaine fois qu’un client te parlera avec mépris, demandes-toi si ton bonheur vaut vraiment quelques billets…

Fournir du travail de qualité de façon constante

Être professionnel, c’est fournir du travail de qualité peu importe ton humeur. Est-ce que tes nuits sont meilleurs depuis que le massage bébé te permet de faire dormir ton bout de chou ? Bravo ! Cela te permettra d’être plus productif. Est-ce qu’au contraire, tu t’es disputé avec ton conjoint et a pleuré toute la nuit ? Dommage mais tu dois te discipliner et rester au top.

Le succès de ton business dépend grandement de ta capacité à gérer des émotions et à exceller dans ton job peu importe ton état d’esprit. C’est un fait. Mais la réalité est qu’il est plus facile de donner son maximum dans un environnement positif.

Un mauvais client te plombe le moral et à la longue, ton travail s’en ressent… Dire non à certains clients, c’est aussi s’assurer de maintenir un standing dans tes prestations.

Éviter de perdre de l’argent

Un client peut te faire perdre de l’argent et ce même s’il te paye…

Si le client ne transmet pas de directives claires et exige de nombreuses retouches, la transaction risque d’être difficilement rentable. En effet, la première ressource d’un entrepreneur, c’est le temps.

votre business est dans le rouge - il est temps de virer quelques clients - pin it!

Par exemple, sur 5 euros.com, je propose de rédiger des articles de 400 mots pour la bagatelle de 5 euros… Mais attention, j’écris sur le bien-être et la séduction, deux thèmes que je maîtrise plutôt bien et sur lesquels je vais l’effort de rester à jour. Au moment d’écrire, je n’ai pas besoin d’effectuer de grosses recherches… Ce sont des articles légers qui me prennent en moyenne 30 minutes à rédiger.

Sur TextBroker par contre, un article de 400 mots coûtera un peu plus… Le client devra débourser 10,8 € en commande privée. À ce prix-là, j’écris sur des thèmes variés et effectuent des recherches. Bien évidemment, cela me prend beaucoup plus de temps…

Le volume de mots est le même mais le temps passé à produire l’article est différent. Pour 5 €, il est impossible que je fasse des recherches de fond. Forcément, l’article apportera des informations tangibles mais par autant qu’un article de fond.

Quand un client te fait reprendre la même commande 5 ou 6 fois avant de la valider, tu perds de l’argent car ce temps aurait pu (et du) être utilisé pour traiter une commande…

Quels sont les clients que tu dois absolument refuser pour réussir en affaires

Pour éviter que ton aventure entrepreneuriale ne tourne au fiasco, fais une croix sur ces 3 types de personnes :

  • Celles qui refusent de te payer au juste prix ;
  • Celles qui sont agressives verbalement ou physiquement ;
  • Celles qui te traitent comme un sous-fifre.

Ces clients qui font de l’ombre à Picsou

Tu es une entreprise, pas une œuvre caritative. Quand on est pas un tant soit peu capitalise, on n’ouvre pas de compagnie. Et en bon capitaliste, tu es tenu de faire du profit.

Est-ce suffisamment clair ?

Comme tout entrepreneur, tu as des charges à assumer. Comme tout être humain, tu as des aspirations personnelles qui nécessitent des fonds. Et par les fonds, je veux dire une quantité conséquente d’argent mais des breloques scintillantes pour orner tes habits.

savoir dire non à un client

Si tu travailles contre une bouchée de pain, comment feras-tu au moment de t’acheter une maison ? Comment payeras-tu l’école de ton enfant ? Qui prendra soin de ta famille ?

Arrêtes immédiatement de jouer à Mère Térésa et commences à penser au pognon. Si ce paragraphe te choque, il y’a fort à parier que tu as l’une des 06 habitudes qui te condamnent à vivre dans la pauvreté… Dans ton cas, je penserais pour la n°1 : « l’argent, c’est le diable… »

Ne te laisses pas attendrir par ton interlocuteur. Ce n’est pas parce qu’il rencontre des difficultés qu’il peut se permettre de diviser ton prix par 4. Qui plus est, avec le temps, je me suis rendu compte que les clients qui paient le moins sont ceux qui exigent le plus…

Accepter ce type de clients fera chuter ton salaire horaire de façon drastique. Sans être hermétique à la négociation, n’acceptes pas des tarifs misérables par peur de perdre un client. Pire encore, travailler gratuitement pour te faire un nom…

Ces clients qui te prennent pour un punching-ball

En milieu professionnel, la violence physique est rare. Par contre, la violence verbale est monnaie courante. Un fournisseur qui te parle avec véhémence ou un client qui te dit que ton travail ne vaut rien en sont quelques exemples.

D’ici, j’entends les murmures qui justifient ces actes : « il a énormément de stress ces derniers temps », « c’est dans sa nature », « il peut nous ouvrir les portes d’un marché plus grand »,

ces clients dont il faut absolument te débarrasser pour survivre - pin it!

Tu n’as pas à accepter cela. Tu n’as pas à te mettre à sa place ou à justifier ses actes. Un jour, j’ai lu une phrase qui m’a marquée :

« À force de tout comprendre, on finit par accepter n’importe quoi ».

N’acceptes pas n’importe quoi. Ne tolères de servir de défouloir.

Reminder : tu es aussi un être humain

Je suis sûr que tout freelance a déjà rencontré ce type de clients au moins une fois… Celui qui te passe des commandes le matin de Noël avec un délai de 24 heures… Celui qui t’appelle au milieu de la nuit pour exiger un rapport de dernière minute… Celui qui change son briefing comme de chaussettes et t’oblige à reprendre ton travail encore et encore…

Être entrepreneur n’est pas facile et à coup sûr, ce n’est ni le remède miracle au chômage, ni la vie de rêves que certains startuppeurs essayent de vendre à tout prix…

Des fois, tu auras de la peine à boucler tes fins de mois. Au début, en fonction de son activité, il n’est pas rare de faire plusieurs mois sans un seul client. Quelquefois, ton entreprise ne compte que 4 ou 5 clients réguliers et bien évidemment, tu tiens à ce qu’ils le restent.

Ce n’est pas une raison pour te laisser balader de la sorte. Tu es son collaborateur, pas son esclave. Ne l’oublies pas.

Comment dire non à un client ?

Cette partie sera courte étant donné que j’ai déjà écrit un article sur le sujet. Je t’invite donc à apprendre comment dire non facilement. Même si la situation dégénère, restes poli et ne cèdes pas au chantage.

Autant que possible, fais tout pour éviter de te retrouver confronté à pareille situation. Avant de commencer à travailler, exiges toujours d’avoir un accord écrit et un acompte. Être freelance n’est pas une sinécure. Si tu es trop tendre, tu risques de finir dévoré par des requins…

Et toi, quelles sont tes astuces pour tenir bon face à des clients trop exigeants ou qui rabaissent ton travail ? 

Tes réponses sont attendues en commentaires mais surtout, SURTOUT, abonnes-toi au blog !

pourquoi quelquefois tu dois dire non à tes clients - pin it!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s