Comment enfin tenir tes bonnes résolutions

5 CONSEILS POUR (ENFIN) TENIR TES BONNES RÉSOLUTIONS

Ho, ho, ho, …

Au fin fond de la Laponie, un homme immense en costume rouge court dans tous les sens. À côté de lui des lutins verts gambadent, tenant de leurs bras frêles des montagnes de cadeau. Par la fenêtre, un renne au nez observe la scène d’un air amusé.

Cher lecteur, Noël approche. Au moment où j’écris ces lignes, il n’y a plus que 12 jours avant que Santa Claus ne démarre sa tournée mondiale. Au Cameroun, il n’y a ni cheminée, ni neige mais l’esprit des fêtes est tout aussi présent. Fruit du hasard ou signe du destin, un vendeur à la sauvette passe sous ma fenêtre avec une radio chantant à tue-tête « Merry Christmas ».

5 astuces pour aller au bout de tes bonnes résolutions - pin it!

Même si tu n’es pas un féru de la magie de Noël, je suis sûre que cette période te pousse à réaliser un minimum d’introspection. L’année en cours est sur le point de tirer sa révérence. Un part de toi se dit « mince… tout s’est passé si vite » tandis qu’une autre s’interroge sur les actes posés. Plus important encore : tu te dis qu’il est temps de faire le bilan de ta vie et te prendre de bonnes résolutions.

Sauf que… Chaque année, tu franchis le 1er janvier plein de bonnes intentions et ces dernières ne mettent pas long feu.

Si cela peut te rassurer, si tu pédales dans la semoule, ce n’est pas uniquement de ta faute. Certaines idées préconçues, dictées d’une voix tonitruante par la société et un muscle surpuissant font tout pour que tes vieilles habitudes persistent.

Pourquoi est-ce que tu ne tiens pas tes bonnes résolutions ?

T’es-tu déjà demandé combien de personnes parvenaient à tenir leurs bonnes résolutions du Nouvel An ? Dans les résultats d’une enquête parue sur discoverhappyhabits.com, il ressort que seulement 7 % des personnes ont tenu leurs promesses. Pour 19 % des sondés, le résultat est mi-figue, mi-raisin : certaines résolutions ont été tenues, d’autres pas. 

Même si ce n’est pas une raison de te réjouir, sache que tu n’es pas le seul à ramer au quotidien.

Pourquoi tu es incapable de tenir tes bonnes résolutions - 5 conseils pour enfin tenir tes bonnes résolutions

Dans le cas où tu aurais des doutes, essaie de te remémorer l’ambiance de janvier 2020. Ou de janvier 2019. Je suis prête à parier que pendant les 2-3 premières semaines, les salles de sport étaient bondées. Et puis, petit à petit, seuls les plus tenaces ont continué à chausser leurs crampons deux fois par semaine.

Une fois que l’effervescence des débuts s’est évanouit, seule reste la détermination et peut-être la discipline. Le hic, c’est qu’en face de ces qualités humaines, se dresse un adversaire particulièrement redoutable : ton cerveau.

Le piège de l’apprentissage associatif

Et là, tu te demandes « qu’est-ce que l’apprentissage associatif ? ». Pense à Pavlov et à son chien ou à ce bon vieux réflexe. À cause de ton vécu, dans un contexte donné, tu adopteras automatiquement une certaine posture ou posera un geste.

Par exemple, quand tu montes en voiture, tu as le réflexe de boucler ta ceinture. Quand tu rentres la nuit, tu fermes la porte à clé. Par faute d’éducation financière, tu chéris chacune des six habitudes qui te condamnent à vivre dans la pauvreté. Ce sont des mécanismes si profondément ancrés dans ton cerveau que tu les accomplis sans réfléchir.

Pourquoi es-tu incapable de tenir tes bonnes résolutions - pin it!

À force de répéter encore et encore les mêmes gestes, cela devient une seconde nature.

« Nous sommes ce que nous avons l’habitude de faire ; l’excellence n’est pas alors un acte, mais une habitude »

Aristote.

Plus l’association entre le stimulus et l’acte est forte, plus il est difficile de se débarrasser d’une habitude. À l’échelle microscopique, les habitudes incitent la formation de connexions neuronales, modifiant ainsi la structure du cerveau. C’est ce qu’on appelle l’épi génétisme.

Reçois les derniers articles de blog directement dans ta boîte mail

* indicates required

C’est pourquoi, par exemple, tu peux conduire le long du trajet maison-boulot même en étant sur les rotules. C’est aussi pour cela qu’il est difficile pour une personne sédentaire de commencer à marcher ne serait-ce que 20 minutes par jour. Oui… Parfois, ton cerveau est ton pire ennemi.

Le mythe des 21 jours

Si tu es un féru de développement personnel, tu sais que la plupart des gourous ne jurent que par la règle des 21 jours. À en croire celle-ci, il ne faudrait que trois semaines pour se débarrasser d’une vieille coutume. Sauf que… dans une étude parue sur l’European Journal of Social Psychology, ce mythe vole en éclats.

Selon des données plus récentes, il faudrait au moins 66 jours pour changer de comportement. C’est environ deux mois et surtout plus du triple des trois semaines annoncées.

Le mythe des 21 jours ou pourquoi tu es incapable de tenir tes bonnes résolutions

Le problème, c’est que nombreux sont ceux qui approuvent aveuglément en la règle des 21 jours. Forcément, si après un mois à appliquer les conseils des 10 meilleurs livres de développement personnel, tu ne perçois pas de résultats, tu seras déçu.

Et si tu cessais d’essayer de vivre au rythme des autres et commençait à apprécier le voyage ? Tu es unique. En foi de quoi, adopter une nouvelle habitude te prendra plus ou moins de temps. Accepte cette réalité et cesse de te flageller parce que X ou Y a obtenu un résultat similaire plus rapidement.

La stratégie de l’huître

Tel une huître, tu gardes tout enfoui au fond de toi. Attention… Comme tu le sais, je suis une fervente avocate de la solitude active. C’est dans les méandres du silence qu’il est facile de se reconnecter avec soi-même. De plus, je défends ardemment l’idée selon laquelle apprécier la solitude est indispensable au bonheur.

Cependant, quand vient le moment de tenir tes bonnes résolutions, parfois, il faut exprimer ses intentions. Si tu crois à la loi de l’attraction, tu sais que verbaliser ses aspirations est un moyen de communiquer avec l’Univers. Sans verser dans la spiritualité, il est vrai qu’exprimer tes envies t’aide à les rendre plus concrètes.

Et si la stratégie de l'huître était la cause de tes échecs - pin it!

Par exemple, tu peux tenir un journal de bord où tu notes tes objectifs et tes avancées. Ou alors, tu peux créer un tableau de visualisation ou même coucher tes envies sur une feuille de papier.

En gardant tout dans ton subconscient, tu te prives de piqûres de rappel bien utiles. Il est temps d’ouvrir un peu ta coquille et te dévoiler ta perle.

5 conseils pour tenir chacune de tes bonnes résolutions

Maintenant que le voile est levé sur les raisons de ton échec, il est temps de passer à la phase suivante. Concrètement, que faut-il faire pour ne pas répéter les mêmes erreurs ? Comment être sûr que cette année, tu n’abandonneras pas tes engagements en cours de route ? C’est simple : commences par trouver tes motivations réelles.

1. Pourquoi prends-tu ces engagements ?

Cela peut sembler surprenant dans un article qui traite des résolutions de nouvel an mais c’est un élément essentiel. Tu es là, en train de dévorer ce billet. Seulement, pourquoi le fais-tu ? Et plus important encore : qu’est-ce qui te pousse à prendre des engagements en fin d’année ?

Est-ce pour suivre la tendance que tu prends des résolutions chaque année ? Parce que ta famille t’incite à le faire ? Par simple habitude ?

Tout le monde n’est pas tenu d’opter pour les sacro-saintes décisions du Nouvel An. Et quand bien même tu le fais, il faut que ces engagements résonnent réellement avec toi. Dans un Tedx Talks, Simon Sinek parle avec poigne de l’importance du « why » sur la capacité d’agir.

Pour aller encore plus, je te donne un exemple concret.

Peut-être es-tu une femme très proche d’une de ses cousines. Pour 2022, cette dernière a décidé de perdre 5 kg. Même si tu as plus de rondeurs, à titre personnel, tu n’as pas envie de perdre du poids et aucune raison médicale ne t’y pousse. Cependant, comme elle t’incite à le faire, tu rajoutes « perdre 5 kg sur ta liste de résolutions ». Penses-tu réellement que tu tiendras cet engagement jusqu’au bout ?

Au début, par affection pour ta cousine, tu suivras le régime et feras du sport deux-trois fois par semaine. Et puis, tu commenceras à déguster des Mokas vanille devant la télé un soir sur deux… Non seulement tu ne t’aminciras pas mais en plus, ta silhouette risque de s’arrondir.

Pourquoi prends-tu des bonnes résolutions - 5 raisons pour lesquelles tu ne tiens pas tes bonnes résolutions

Prendre des bonnes résolutions devrait toujours venir de ton « moi » intérieur. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles il faut s’atteler à devenir son propre meilleur ami. Quand tu es suffisamment à l’aise avec toi-même, tu es capable de véritablement déterminer ce qui te sied. Fais taire toutes ces nuisances externes et concentre-toi sur le murmure qui émane de ton cœur.

2. Tue tes rêves et remplace-les par des objectifs

C’est avec deux citations parfaitement appropriées que je vais ouvrir cette partie.

« Un objectif sans date est juste un rêve ».

Milton Erickson.

« Un objectif, c’est un rêve avec une date limite »

Harvey Mackay

Est-ce que tu vois où je veux en venir ? « Je veux maigrir » ou « je veux gagner plus d’argent » sont des horizons aussi flous qu’une brume couvrant l’océan. Ce ne sont pas objectifs et surtout pas des destinations de voyage. Tout au plus, il s’agit d’élucubrations. Et comme tu n’as aucune idée du lieu où tu désires te rendre, tu laisses balloter par les vents et les flots. Et dans un an, c’est encore avec la mine dépitée que tu constateras que ta situation n’a pas bougé d’un pouce.

5 raisons pour lesquelles tu ne tiens pas tes bonnes résolutions - pin it!

Au lieu d’avoir des rêves, ai des objectifs SMART. Acronyme de Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et Temporellement défini, le terme SMART est un concept très connu. En foi de quoi, je te renvoie vers cet excellent article d’Inbound Value qui traite du sujet de long en large.

En plus de te donner une idée précise du lieu où tu te rends, les objectifs SMART ont un autre avantage de taille : ils sont redoutables contre la procrastination et surtout contre l’occupation peu productive. Pour vaincre ce dernier adversaire, j’ai compilé 10 astuces pour être productif et non occupé dans un billet précédent. C’est donc tout naturellement que je ne vais pas trop m’attarder sur ce sujet.

À la place, je vais enchaîner avec le point suivant.

3. Rappelle-toi de tes engagements

Une fois l’euphorie des fêtes passées, tu seras de retour dans ton train-train quotidien. Et très vite, ta mission de vie risque d’être relégué en arrière-plan. Factures à payer, soucis de famille, conflits personnels, … Avec tous ces bouleversements, il est normal que tu oublies progressivement tes engagements du Nouvel An.

Heureusement, ce n’est pas une fatalité. Pour ne pas perdre tes repères, fais l’effort de garder la mémoire fraîche en ce qui concerne tes bonnes résolutions. Pour cela, je vais te glisser quelques idées :

  • créer un tableau de visualisation : sur une porte de placard ou l’arrière d’une porte, épingles des photos et des coupures de magazine qui te rappellent ton objectif. Il peut s’agir de clichés d’un lieu que tu rêves de visiter, d’un article de presse mentionnant une école prestigieuse, etc. Assure-toi de disposer ton tableau dans un lieu que tu visites chaque jour ;
  • utiliser des affirmations positives : chaque matin, au lever, répètes au moins trois fois les objectifs SMART que tu t’es fixé ;
  • écrire tes résolutions sur une feuille blanche que tu vas consulter chaque jour.

À titre personnel, j’ai recours aux affirmations positives et à l’écriture des bonnes résolutions et cela fonctionne très bien. En outre, je te recommande de miser sur des supports « offline » pour garder le lien organique et éviter qu’une déferlante de notifications ne te fasse perdre pied.

4. Même les plus petits progrès comptent

Dans un carnet, notes minutieusement chacune de tes avancées. Si tu préfères le digital, tu peux te servir d’une application pour évaluer ton avancement. Ainsi, tu sauras exactement où tu en es et ce qui te restes à accomplir. Oui… Même dans ta vie personnelle, les indicateurs de performance (ou KPI) sont indispensables.

Même les plus petits progrès comptent

5. Be kind. Always.

C’est par ce dernier conseil que je vais clore cet article de plus de 2 000 mots.

Le long de ton parcours, il y aura des hauts et des bas. Si tenir une bonne résolution était facile, cela se saurait… Toutefois, ne laisses pas des écarts ou des moments passés dans le creux de la vague sceller ton destin. Acceptes que tu n’es pas parfait, que les erreurs arrivent et surtout qu’il est toujours possible de rebondir.

Si tu trébuches, donne-toi une tape sur l’oreille et relève-toi. En parallèle, quand tu réussis à franchir un cap, fais-toi plaisir. Une excursion improvisée ou une part de gâteau au chocolat mettent toujours du baume au cœur.

As-tu pris des résolutions pour l’année à venir ? Comment projettes-tu de tenir tes engagements ?

Tes réponses sont attendues en commentaires mais surtout, SURTOUT, abonne-toi à la newsletter pour être notifié par email dès qu’un article est publié. C’est le seul moyen de ne pas rater les billets qui paraissent sur le blog.

Nouvel an - et si tu tenais enfin tes bonnes résolutions - pin it!

2 commentaires

  1. Super article Samouraï. Ça fait 2 ans que je ne prends plus de « résolutions » pour la nouvelle année. Je me fixe des objectifs dans les domaines de vie qui me tiennent à coeur. Et ça marche mieux que le fantasme des résolutions.

    1. Effectivement ! Il est préférable de se fixer des objectifs plutôt que de se fixer des objectifs irréalistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.