DEVENIR HEUREUX EN PRENANT EXEMPLE SUR LE CHAT

On dit de lui qu’il est capricieux, égoïste, voire carrément sadique. Quand il avance en se déhanchant gracilement, petits comme grands retiennent leur souffle. Les gratifiera-t-il d’un de ses regards envoûtants ou leur fera-t-il vivre l’enfer ? Oui… En dépit de ses quatre kilos, il est le maitre incontesté des lieux.

Rares sont les animaux qui ont aussi mauvaise presse que les chats. Seules les hyènes, qui ont été plus que caricaturées dans Le roi lion, ont réussi à déchaîner une telle déferlante de haine.

Pourtant, en mettant de côté les idées préconçues, il apparaît que le chat est un coach de vie exceptionnelle. Petite précision : ces mots sont tapés par une femme qui se décrit elle-même comme une « personne à chiens ».

Devenir heureux en suivant les préceptes de Mr. Cat - Pin it!

Parce que oui, le chat est un exemple à suivre. Il est calme, a une confiance en lui inébranlable et se déplace avec une assurance à faire pâlir d’envie Beyoncé. Et pourtant, il est traité de tous les noms d’oiseau…

Cher lecteur, aujourd’hui, toi et moi allons nous atteler à réparer une injustice. Il est temps de redorer le blason de ce félin certes autoritaire mais ô combien inspirant. Mieux : pour enfin toucher au bonheur, marche dans les pas de cette bête majestueuse.

Le chat est un dormeur professionnel

Et c’est bien.

Si tu es un lecteur assidu de ce blog, tu sais que je suis une fervente opposante à la théorie qui stipule qu’un « entrepreneur ne dort que quatre heures par jour ». Si tu veux faire un AVC ou avoir une attaque cérébrale, suis ce conseil.

Selon le centre de médecine du sommeil CENAS, une personne âgée entre 26 et 64 ans a quotidiennement besoin de 7 à 9 heures de repos. Concrètement, si tu couches à 22 h, tu devrais émerger de tes draps aux alentours de 5-7 h du matin.

Dormir comme un chat - devenir heureux en copiant les chats

Il a été prouvé scientifiquement que le manque de sommeil affecte la mémoire à court, moyen et long terme. De même, c’est une condition qui favorise l’hypertension artérielle, l’obésité, les soucis cardio-vasculaires et une pléthore d’autres pathologies (Medic G, Wille M, Hemels ME. Short- and long-term health consequences of sleep disruption. Nat Sci Sleep. 2017 May 19;9:151-161. doi: 10.2147/NSS.S134864. PMID: 28579842; PMCID: PMC5449130.).

Se priver de sommeil, c’est se tuer à petit feu.

Le hic, c’est que dans la société moderne, tu es en permanence sollicité. Selon une étude parue sur Researchgate, certains internautes peuvent recevoir au moins 200 notifications par jour. En rajoutant les spots radio, les affiches papier, etc., l’individu lambda est exposé à plus de 1 200 messages publicitaires (source : radiofrance.fr).

Visualise un peu… C’est comme si chaque jour, 1 200 personnes te suivaient en essayant de t’agripper à tes épaules. C’est une pression constante, insoutenable et qui finira par t’éloigner de ton plus beau projet : toi.

En même temps, comment pourrait-il en être autrement ? À force d’être exposé à autant de bruits, tes batteries ont tôt fait de se vider. Et alors même que tu penses à brancher ton smartphone chaque soir, tu oublies que ton corps et ton esprit ont besoin de repos.

Le chat ne partage pas cette vision. Quand il est fatigué, il s’allonge sur un sofa et dort du sommeil des justes. Plus important encore… Dans sa routine sont inclus des moments dédiés uniquement à la sieste.

Régle n°1 sur 5 - pour être heureux, beaucoup dormir tu devras - pin it!

Et là, je sais ce que tu t’apprêtes à me dire : « À la différence du chat, je ne miaule pas pour que le bol se remplisse de croquettes. Je dois travailler pour manger, me loger et accessoirement me soigner ». C’est vrai. Mais même dans cette cohue, tu peux concevoir une routine bien-être simple, efficace et peu chronophage.

Nul besoin de t’exiler dans un temple en Thaïlande pour reprendre des forces. Le secret, c’est de créer des « me time » qui s’intègrent dans ton quotidien. Démarrer la journée sans écrans… Faire 30 minutes de sport une fois par semaine… Tu verras, c’est plus facile que tu ne le penses.

Et si tu as envie de renoncer à ces bulles de relaxation, pense au chat. Jamais il n’interrompt ses siestes. Jamais. Et c’est pourquoi il est aussi badass.

Le chat est lui (et c’est tout)

« Je ne suis pas assez… ».

« X a mon âge et a déjà Y… ».

« Mes co-promotionnaires sont tous des … ».

Poison pour l’estime de soi, racine de l’envie, la comparaison éteint chaque jour des milliers d’étoiles. Attention… Je ne dis pas qu’il est mauvais de mettre en parallèle deux personnes. C’est un réflexe humain et qui, par essence, n’est pas aussi toxique qu’il y paraît.

Pour bâtir sa personnalité, l’Homo sapiens choisit des modèles, lesquels deviennent ses référents. Par exemple, un entrepreneur Africain se sentira inspiré par Tony Elumelu et prendra donc exemple sur son parcours. Au moment de prendre une décision, il se dira « dans sa biographie, Tony a vécu la même situation. Il a fait X et cela a donné Y. Est-ce que je le suis ou alors, j’opte pour Y ? ».

Dans le fond, ce n’est pas un mauvais raisonnement. Cher lecteur, ni toi, ni moi n’allons réinventer la roue. Avant nous, d’autres ont connu le succès, l’échec, la peur ou ont réussi à trouver le vrai bonheur. Pourquoi ne pas les copier pour atteindre plus facilement nos objectifs ?

Reçois les derniers articles de blog directement dans ta boîte mail

* indicates required

C’est ce que nous faisons quand nous lisons des livres sur l’entrepreneuriat ou cherchons l’équilibre psychologique dans des ouvrages de développement personnel. Et encore une fois, ce n’est pas mauvais.

Le souci, c’est que quand tu es tellement occupé à « copier » ce qui détruit ce qui te rend unique.

Par exemple, tu peux t’infliger des régimes drastiques pour rentrer dans un 36 alors que, naturellement, tu as une silhouette voluptueuse. Ou alors, tu porteras un masque parce que les hommes/femmes/ingénieurs/intellectuels/etc. « doivent faire ci ou ça ».

Et ça tue. Chaque jour. À petits feux.

Si tu ne me crois pas, je t’invite à plonger dans ma mémoire. Dis-moi : dans ton entourage, ne connais-tu pas des personnes aigries ?

Parfois, sur le papier, elles ont tout pour elles. Mais dès que tu les côtoies, tu rends compte à quel point elles sont fausses et réfractaires au succès d’autrui. Très souvent, c’est qu’elles ont sacrifié leurs vraies personnalités pour entrer dans des moules.

Et désormais, elles souffrent.

Et parce qu’elles sont blessées, elles blessent les autres personnes.

Si elles avaient un coach bien-être tel que le chat, elles ne se seraient pas retrouvées dans cette situation.

Avoir un chat pour mentor afin de s'accepter tel que l'on est

Le chat est lui. Un point c’est tout. Il a conscience des singularités de son environnement et de ses proches. Et il s’en fout. Royalement. Amoureux de lui-même, il s’accepte tel qu’il est. Et ce même quand il n’est pas au meilleur de sa forme.

Peut-être est-il temps de développer le self-love inconditionnel du chat…

Peut-être est-ce le bon moment pour chercher la validation des autres…

Peut-être qu’il est temps de reconnaître les signes qui prouvent que tu cherches à plaire à tout le monde et d’adopter un nouvel état d’esprit…

Sois un chat. Cesses de vivre selon les attentes d’autrui et sois toi.

Le chat agit en silence

Tais-toi.

Apprends à garder la bouche fermée. Renoue avec l’habitude de ne pas parler de ce qui compte réellement.

Je ne dis pas qu’il faut devenir une huître et ne dire lors des échanges. Toutefois, certaines choses se doivent de rester privées. Par exemple : la personne avec laquelle tu sors (jusqu’au moment où vous vous mariez), tes revenus, tes possessions matérielles, tes plans professionnels, etc.

Malheureusement, à l’heure des réseaux sociaux, le sur partage d’informations semble être devenu la norme. Pourtant, raconter ta vie à des millions d’inconnus t’expose au cambriolage et aux amitiés de façades.

Et si le chat était le mentor bien-être ultime - pin it!

Tu rencontres une personne. Deux semaines plus tard, vous vous affichez partout sur internet. Pourquoi ? Tu vas au restaurant et au lieu de profiter de l’instant présent, tu fais des snaps où tu tagues les lieux. Pourquoi ?

Soyons honnêtes : pourquoi exposer ta vie à des personnes que tu ne connais presque pas ou que tu n’aimes pas ? Ça me dépasse. Vraiment… C’est quelque chose que je ne comprends pas.

En agissant de la sorte, en plus d’être une cible de choix pour les malfrats, tu fragilises ton réseau social.

Étant donné que tu gaspilles ton énergie pour impressionner la foule, tu n’as pas le temps de bâtir des relations sincères. Tes connexions restent dans l’apparence et dans la fugacité. Et c’est pourquoi le jour où tu te retrouveras dans la mouise, il n’y aura personne.

Par ailleurs, construire des amitiés implique un mouvement lent et progressif au-travers des cercles de confiance. Je m’explique. Quand tu fais la connaissance d’un tiers en classe, tu le traites avec plus de chaleur qu’un inconnu mais pas comme un frère. Ce n’est qu’avec le temps que cette personne va gagner (ou perdre) ton estime.

Agir en silence comme un chat pour être heureux

Celle/celui qui est dans le sur partage d’informations ne se donne pas le temps de tester son entourage. Du coup, elle/il n’a pas le temps de savoir qui est fiable ou qui ne l’est pas. De même, les autres en face ne savent pas sur quel pied danser avec elle/lui.

Autre inconvénient : en racontant tes vraies ambitions à tout-va, tu incites les gens à se mêler de tes affaires. Et c’est ainsi que tu te retrouves avec des avis non sollicités ou des tentatives de sabotage.

Je ne dis pas qu’il ne faut pas parler de tes projets. Juste qu’il faut choisir avec soin les personnes qui te laissent pénétrer dans ton jardin secret.

Apprendre à se taire, c’est éviter d’être distrait de ses objectifs par des bruits incessants. C’est s’entourer de personnes de confiance. Et surtout, c’est se libérer des opinions d’autrui.

Et ça, c’est quelque chose que Maître chat a compris depuis fort longtemps.

Le chat retombe toujours sur ses pattes

Cher lecteur, j’ai une révélation à te faire. À vrai dire, j’hésite à lâcher le morceau. Je ne suis pas sûre que tu sois prêt à encaisser le choc.

Bon… Fin du suspense. Je me lance.

Il faut que je te dise quelque chose dont ni tes parents ni tes enseignants ne t’ont parlé :

« la vie est dure ».

Tu seras trompé, blessé, abusé, mis de côté, pointé du doigt, etc. Le monde réel n’est pas l’Éden des Bisounours. Il y a de bonnes personnes et il y en a dont l’unique objectif est de détruire. Et malgré tous tes efforts, viendra un moment où tu seras brisé.

Retomber sur ses pattes comme un chat

Parce que tu perdras une personne qui t’est chère…

Parce que tu perdras un emploi qui te tenait à cœur…

Parce qu’une maladie incurable s’invitera sous son toit…

Parce que tu seras complétement ruiné(e)…

Parce que tu échoueras dans tes études…

Viendra un moment où tu seras face contre terre, les yeux remplis de larme et le moral à zéro. Et là, tu auras deux choix : soit tu te lances dans un festival de la pitié, soit tu te relèves. L’option deux est de très loin la plus difficile mais c’est celle qui fera de toi une meilleure personne.

Ce qui est bien avec le chat, c’est qu’il ne s’accroche pas aux griefs du passé. Il panse ses plaies, bombe le torse et repart de l’avant.

Il y a une chanson qui explicite parfaitement la résilience du chat. Elle est si bien ficelée que je n’ai rien à ajouter. Je te laisse découvrir « Tout le monde veut devenir un cat » du film « Les aristochats » :

Le chat choisit ses amis

Et non l’inverse.

Si un chat ne veut pas de toi, même le thon le plus frais ne le fera pas changer d’avis. Et ça, c’est parce qu’il a compris depuis fort longtemps qu’apprécier la solitude est indispensable pour être heureux.

Le chat ne s’encombre pas de faux semblants. Il ne se rapproche pas de X ou de Y pour leur faire plaisir ou parce qu’il craint d’être mis de côté. Grâce à son caractère indépendant, le chat n’a pas peur de tirer un trait sur les relations toxiques. Encore une autre attitude à copier chez ce félin princier.

Cher lecteur, j’ai déjà beaucoup écrit. En tout, l’article fait 2 000 mots. Je vais donc m’arrêter là au risque de te perdre.

As-tu un chat ? Quels sont les enseignements que tu tires du comportement de ce félin ?

Tes réponses sont attendues en commentaires et surtout, SURTOUT, abonne-toi à la newsletter pour être notifié par email dès qu’un article de blog paraît.

5 raisons pour lesquelles ton chat est plus heureux que toi - pin it!

2 commentaires

  1. Stéphane says:

    Très beau texte, simple à lire, avec un contenu de valeur.
    Chaque fois que je lis vos articles, je suis transformé.
    Vous avez vraiment ce DON pour l’écriture.

    1. Merci beaucoup, M. Stéphane 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.